Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Les travailleurs ontariens reçoivent leur premier chèque de paie au nouveau salaire minimum

Communiqué

Les travailleurs ontariens reçoivent leur premier chèque de paie au nouveau salaire minimum

Des salaires plus élevés favorisent la productivité des entreprises et réduisent le roulement du personnel

ministère du Travail

De nombreux travailleurs de partout dans la province ont pu voir le salaire minimum accru se réfléter dans leur paie hedbdomadaire. Le salaire minimum général a augmenté le 1er janvier 2018, passant de 11,60 $ à 14 $, et augmentera une fois de plus à 15 $ le 1er janvier 2019.  

Le ministre du Travail, Kevin Flynn, s'est rendu au café HotBlack Coffee à Toronto aujourd'hui pour rencontrer des travailleurs qui ont reçu leur premier chèque de paie à la suite de l'augmentation. Ils ont discuté des avantages qu'un salaire minimum plus élevé offre tant aux travailleurs qu'aux employés, dont des employés plus heureux et motivés et une plus grande stabilité de la main-d'œuvre. 

Les autres dispositions qui sont entrées en vigueur le 1er janvier 2018 comprennent : 

  • élargir le droit à des congés d'urgence personnelle à 10 jours par année civile pour tous les employés, dont au moins deux jours payés par année pour les employés qui sont employés pendant au moins une semaine;
  • s'assurer que les travailleurs ont droit à au moins trois semaines de vacances après cinq ans de service auprès du même employeur; 
  • prévoir jusqu'à 17 semaines de congé (dont les cinq premiers jours payés) pour un travailleur si ce dernier ou son enfant subit de la violence familiale ou sexuelle, ou la menace d'une telle violence, sans que le travailleur ne craigne de perdre son emploi;
  • relever le congé familial pour raison médical de 8 à 28 semaines par année;
  • apporter des changements pour faciliter la formation d'un syndicat et conclure une première convention collective. 

Pour appliquer ces changements, la province de l'Ontario engagera jusqu'à 175 agents des normes d'emploi supplémentaires. Elle mettra aussi en œuvre un programme pour sensibiliser les employés et les entreprises sur leurs droits et leurs obligations en vertu de la Loi de 2000 sur les normes d'emploi.

Le plan de l'Ontario pour promouvoir l'équité et les chances de succès en cette période d'évolution rapide de l'économie comprend un salaire minimum plus élevé, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, un meilleur accès à des services de garde d'enfants abordables, ainsi que les médicaments d'ordonnance gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans, grâce à la plus grande expansion de l'assurance-santé en une génération. 

Faits en bref

  • La Loi de 2017 pour l’équité en milieu de travail et de meilleurs emplois va dans le sens du rapport final de l’Examen portant sur l’évolution des milieux de travail. Il s’agit du tout premier examen indépendant de la Loi de 2000 sur les normes d’emploi et de la Loi de 1995 sur les relations de travail.
  • Le rapport évalue que plus de 30 pour 100 des travailleurs ontariens avaient un emploi précaire en 2014. En 2016, le salaire horaire moyen était de 13 $ pour les travailleurs à temps partiel et de 24,73 $ pour les travailleurs à temps plein. Au cours des 30 dernières années, le travail à temps partiel a augmenté de sorte qu’il représente près de 20 pour 100 de tous les emplois.
  • Des études démontrent qu’un salaire minimum plus élevé réduit le roulement du personnel, ce qui accroît la productivité des entreprises.

Ressources additionnelles

Citations

Kevin Flynn

« Notre nouvelle loi répond aux besoins des lieux de travail modernes et prévoit un salaire minimum qui permet aux travailleurs de subvenir à leurs besoins. La Loi de 2017 pour l’équité en milieu de travail et de meilleurs emplois offre la chance à toutes les personnes qui travaillent fort d’atteindre leur plein potentiel et de partager la prospérité de l’Ontario. »

Kevin Flynn

ministre du Travail

« En tant que propriétaire de HotBlack Coffee, je soutiens entièrement l’augmentation du salaire minimum, car cela nous permet de mieux rémunérer nos employés débutants. En haussant le salaire minimum partout en Ontario, notre café, nos collègues et nos compétiteurs peuvent offrir un salaire plus élevé aux employés débutants et nous pouvons tous demeurer compétitifs. Nous estimons que cette mesure contribuera largement à réduire l’iniquité dans notre société et une hausse éventuelle de l’inflation sera bien compensée par une augmentation salariale pour celles et ceux qui en ont le plus besoin. »

Jimson Bienenstock

propriétaire, HotBlack Coffee 

Contacts Médias

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être Travail et emploi