Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'initiative en matière de santé et de sécurité G'minoomaadozimin

Document d'information archivé

L'initiative en matière de santé et de sécurité G'minoomaadozimin

Ministère du Travail

Conseil tribal Nokiiwin 

Le Conseil tribal Nokiiwin est un organisme sans but lucratif enregistré auprès du gouvernement fédéral. Il a pour mission de fournir divers services sociaux et communautaires à six collectivités autochtones. Ses services se rapportent, entre autres, à l'accès à la justice, à la santé, au bien-être, au développement communautaire et à l'éducation.

Les collectivités membres sont situées dans le territoire visé par le Traité Robinson-Supérieur. Ce sont celles-ci :

  • Première Nation Animbiigoo Zaagi'igan Anishinaabek (Première Nation ojibway du lac Nipigon)
  • Première Nation Bingwi Neyaashi Anishinaabek (Première Nation de la pointe Sand)
  • Première Nation Biinjitiwaabik Zaaging Anishinaabek (Première Nation de Rocky Bay)
  • Première Nation de Fort William
  • Première Nation Kiashke Zaaging Anishinaabek (Première Nation de Gull Bay)
  • Première Nation de Pic Mobert

Le territoire au sein duquel le Conseil tribal Nokiiwin fournit ses services est situé à 400 kilomètres à l'est et à 250 kilomètres au nord-est de Thunder Bay.

Initiative en matière de santé et de sécurité G'minoomaadozimin (We are Living Well)

L'initiative G'minoomaadozimin a obtenu une subvention du Programme d'innovation pour la prévention, la santé et la sécurité au travail du ministère du Travail pour les années budgétaires 2015-2016 et 2016-2017. Son succès initial a mené à la subvention distincte qui vient d'être annoncée.  

L'initiative G'minoomaadozimin est dirigée par le Conseil tribal Nokiiwin. Elle est mise en œuvre dans les six collectivités membres pour :

  • améliorer la santé et la sécurité des travailleurs, des familles et des collectivités vulnérables;
  • transformer les attitudes et les comportements;
  • créer une culture de la santé et de la sécurité centrée sur les Autochtones;
  • favoriser une transmission de connaissances qui trouve un écho dans les collectivités autochtones.

Le Conseil tribal Nokiiwin a tenu sa première conférence annuelle de l'initiative G'minoomaadozimin les 24 et 25 novembre 2015. La conférence a permis de mieux faire connaître les exigences en matière de santé et de sécurité. Les principaux sujets abordés ont été notamment la violence et le harcèlement, la vie après une blessure professionnelle, la diligence raisonnable, la conduite sécuritaire sur les routes d'hiver, la sécurité en plein air et la sécurité sur les chantiers de construction.

Les six collectivités membres ont aussi obtenu une formation sur les activités d'un comité mixte sur la santé et la sécurité au travail (CMSST). La formation a porté sur des sujets tels que les lois et règlements fédéraux et provinciaux, la création et le maintien d'un bon CMSST, les rôles et responsabilités des parties, et le Système de responsabilité interne, de même que sur les inspections, les enquêtes à la suite d'un incident et la reconnaissance, l'évaluation et la maîtrise des dangers.

En coopération avec Workplace Safety & Prevention Services, le Conseil tribal Nokiiwin a donné à 112 jeunes travailleurs une formation d'orientation en santé et sécurité. Il a aussi tenu des ateliers adaptés à différents groupes (p. ex., les enfants, les jeunes, les adultes, les parents et les aînés).

Dans le cadre de l'initiative, le Conseil tribal Nokiiwin a créé des outils en matière de santé et de sécurité. Les outils sont étroitement reliés aux valeurs autochtones et comprennent un livret sur la santé et la sécurité, des ressources pour la création et le maintien d'un CMSST, une affiche publique sur les milieux de travail où les relations sont fondées sur le respect mutuel, et des ressources pour un conseil de santé et de sécurité.

L'initiative a aussi porté sur la santé mentale et le risque de violence. Son accent a été mis notamment sur :

  • la participation des travailleurs, le moral, la créativité et l'innovation;
  • l'efficacité organisationnelle et l'amélioration continue;
  • le recrutement et le maintien en poste de travailleurs;
  • l'encadrement et le mentorat en milieu de travail;
  • la prospérité culturelle;
  • l'absentéisme.
La subvention qui vient d'être approuvée va permettre d'accroître la formation et la transmission de connaissances, et de mettre en pratique les concepts de la santé et de la sécurité dans un contexte culturel qui répond aux besoins locaux. 

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Travail et emploi