Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario améliore le processus de classement des métiers

Bulletin archivé

L'Ontario améliore le processus de classement des métiers

ministère du Travail

Le 23 avril 2018, des modifications établissant les critères et le processus servant à déterminer le classement d'un métier en Ontario sont entrées en vigueur.

Ces modifications soutiennent les examens du classement des métiers, établissent les conditions d'enregistrement d'un contrat d'apprentissage pour les apprentis et confèrent au conseil d'administration de l'Ordre des métiers de l'Ontario le pouvoir de prescrire les études préalables pour les métiers.

Le 1er juillet 2018, d'autres changements entreront en vigueur pour établir de quelle façon les métiers existants peuvent faire l'objet d'un renvoi aux comités d'examen du classement ainsi que les autres critères et processus qu'utiliseront les comités de classement pour déterminer le classement d'un métier.

À compter de 2019, des comités de classement indépendants mèneront des examens ouverts et transparents en vue de déterminer si un métier est classé comme métier à accréditation volontaire ou obligatoire. Si un métier est classé comme métier à accréditation obligatoire, les comités considéreront quelles sont les pratiques limitées à ce métier. Les comités soumettront ensuite leurs décisions au gouvernement de l'Ontario. Au besoin, le gouvernement appliquera la décision du comité par voie de règlement.

Les études préalables pour l'enregistrement des contrats d'apprentissage en Ontario ne changeront pas à l'entrée en vigueur des modifications à la Loi. En vertu de son nouveau pouvoir, le conseil d'administration de l'Ordre des métiers de l'Ontario peut proposer l'établissement d'un règlement afin de prescrire de nouvelles études préalables pour les métiers. Si le conseil d'administration choisit d'établir ce règlement, il mettra en place un processus en vue de prendre des décisions éclairées et fondées sur des données probantes avant de modifier les études préalables pour un métier donné, ce qui inclura des consultations publiques.

Protéger les employés et appuyer les entreprises font partie du plan que met en œuvre le gouvernement pour favoriser le mieux-être, créer des possibilités d'avenir et réduire le coût de la vie en cette période d'évolution rapide de l'économie. Le plan comprend la gratuité des médicaments d'ordonnance pour les personnes âgées de moins de 25 ans et de 65 ans ou plus, grâce à la plus grande expansion de l'assurance-santé en une génération, ainsi que la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, une hausse du salaire minimum, l'amélioration des conditions de travail et la gratuité des services de garde pour les enfants entre deux ans et demi et l'âge de la maternelle.

Citations

« Ces changements assureront une vigoureuse pérennité à l’Ordre des métiers de l’Ontario. Ils augmenteront l’efficacité des fonctions de réglementation de l’Ordre tout en continuant de conférer au secteur des métiers spécialisés un rôle de premier plan dans l’avenir. »

Kevin Flynn

ministre du Travail

« En tant que gouvernement, nous nous efforçons de bâtir une main-d’œuvre talentueuse et adaptable prête à relever les défis que pose une économie changeante. L’Ordre des métiers de l’Ontario est un partenaire primordial sur ce plan et nous aide à actualiser les programmes d’apprentissage et à assurer la croissance du secteur des métiers. Les métiers spécialisés étant de plus en plus demandés, nous continuerons de collaborer avec l’Ordre afin d’offrir des carrières stimulantes, une bonne qualité de vie et une économie solide à la population ontarienne. »

Mitzie Hunter

ministre de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle

« L’assurance d’un processus ouvert et transparent grâce à des comités indépendants pour déterminer le classement des métiers est essentielle à la croissance et à la modernisation des métiers spécialisés dans la province. Nous continuerons de travailler avec le gouvernement pour veiller à ce que le transfert de cette responsabilité de l’Ordre au Conseil des nominations et Registre du classement de l’Ordre des métiers soit mis en œuvre le plus harmonieusement possible. »

George Gritziotis

directeur général et registraire, Ordre des métiers de l’Ontario

Renseignements

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Travail et emploi