Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario prend des mesures immédiates pour protéger l'approvisionnement en électricité

Communiqué

L'Ontario prend des mesures immédiates pour protéger l'approvisionnement en électricité

Un projet de loi protégera la santé et la sécurité des Ontariennes et Ontariens cet hiver

Ministère du Travail

Le gouvernement pour la population de l'Ontario présente une loi qui empêchera des interruptions de courant à grande échelle en Ontario en trouvant une solution rapide à l'impasse des négociations collectives entre Ontario Power Generation (OPG) et le Syndicat des travailleurs et travailleuses du secteur énergétique (le « Syndicat »).

« Nous voulons que les parties atteignent un règlement équitable, a affirmé Laurie Scott, ministre du Travail. La loi que nous proposons éliminera le risque d'interruptions de courant répandues et prévoira un mécanisme approprié de règlement du conflit. »

« Nous prenons des mesures rapides et décisives en vue de garder les lumières allumées pour les familles, les personnes âgées et les entreprises de l'Ontario, a déclaré Greg Rickford, ministre de l'Énergie, du Développement du Nord et des Mines. Nous ne laisserons pas les familles et les personnes âgées dans l'obscurité et sans chauffage cet hiver, et nous ferons ce qu'il faut pour protéger la santé et la sécurité de la population ontarienne. »

Un arrêt de travail à OPG réduirait considérablement l'approvisionnement de l'Ontario en électricité. La Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité a conclu que l'Ontario ne disposerait pas de l'électricité nécessaire pour répondre à la demande des consommateurs, ce qui causerait des microcoupures et des pannes de courant dans l'ensemble de la province.

La convention collective entre OPG et le Syndicat a expiré le 31 mars 2018. Une entente provisoire a été rejetée par une majorité d'employés représentés par le Syndicat, le 9 août 2018. Après la reprise des négociations, l'entente a fait l'objet d'un deuxième scrutin, mais les membres du Syndicat l'ont à nouveau rejetée. Les parties ont atteint une impasse et le Syndicat a donné un préavis de grève le 14 décembre 2018.  

Les modifications proposées à la Loi de 1995 sur les relations de travail interdiront les grèves et les lock-outs entre OPG et le Syndicat et mettront fin à toute grève ou à tout lock-out en cours dans le cadre du volet actuel des négociations. Les modifications proposées prévoient le renvoi des différends à un médiateur-arbitre qui réglera les questions en litige dans le cadre d'un processus équitable de règlement. 

Faits en bref

  • OPG produit environ 50 % de l’électricité de l’Ontario et exploite des centrales nucléaires, hydroélectriques et thermales ainsi qu’une centrale éolienne.
  • OPG emploie au total environ 11 100 employés, dont 9 933 travailleurs syndiqués. Le Syndicat représente environ 6 000 employés qui travaillent dans toutes les centrales d’OPG, y compris des techniciens, des gens de métier et des exploitants d’un établissement nucléaire.

Document d’information

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Travail et emploi