Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Accueillir une nouvelle année de compétitivité pour le marché du travail ontarien

Communiqué

Accueillir une nouvelle année de compétitivité pour le marché du travail ontarien

Le début de 2019 marque l’arrivée d’une réduction des taux de la WSIB de 1,45 milliard $ et d’autres réformes favorisant la croissance

ministère du Travail

TORONTO - Le gouvernement de l'Ontario pour la population marque l'arrivée de 2019 avec des réformes visant à rendre notre province plus compétitive et signale que l'Ontario est ouvert aux affaires. Les changements liés au marché du travail de l'Ontario qui sont entrés en vigueur le 1er janvier 2019 comprennent les suivants : 

  • Les employeurs économiseront 1,45 milliard de dollars en primes versées à la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail (WSIB). Cette injection immédiate dans notre économie se traduit par une réduction moyenne des taux de prime de la WSIB de près de 30 pour 100 pour les entreprises partout en Ontario.
  • Maintenir le salaire minimum à 14 $ le 1er janvier 2019 pour ainsi sauver des milliers d'emplois à l'échelle de l'Ontario. Le Bureau de la responsabilité financière de l'Ontario avait évalué que le salaire minimum de 15 $ aurait éliminé 50 0000 emplois. Les augmentations annuelles du salaire minimum, rattachées à l'inflation, recommenceront l'année prochaine en 2020.
  • Retarder la date d'entrée en vigueur de la Loi de 2018 sur la transparence salariale pour consulter adéquatement les intervenants.
  • Préserver la flexibilité des travailleurs et créateurs d'emplois quant à l'établissement des horaires de travail, sans la prise de règlements inutiles par Queen's Park.

Le gouvernement de l'Ontario soutient les travailleurs et les créateurs d'emplois en éliminant les contraintes réglementaires et administratives.

« Notre gouvernement travaille plus fort, plus judicieusement et plus efficacement pour améliorer la vie de la population ontarienne, a déclaré Laurie Scott, ministre du Travail.  Nos réformes injectent de l'argent dans notre économie pour que les créateurs d'emplois investissent dans un équipement nouveau et créent de bons emplois ».

En 2018, la ministre du Travail Laurie Scott a dirigé cinq (5) réformes législatives distinctes :

  • Assurer le retour en classe des étudiantes et étudiants de l'Université York.   
  • Abroger les contraintes administratives destructrices d'emplois par l'entremise des réformes de la Loi de 2018 pour un Ontario ouvert aux affaires.
  • Réformer les relations de travail en ce qui a trait aux pompiers et retarder la Loi de 2018 sur la transparence salariale au moyen de réformes présentées dans les Perspectives économiques et revue financière de l'Ontario de l'automne.
  • Assurer des règles de jeu uniformes pour tous les travailleurs du secteur de la construction qui construisent des infrastructures publiques dans le cadre de la Loi de 2018 visant à rétablir la compétitivité de l'Ontario.
  • Présenter la Loi de 2018 modifiant la loi sur les relations de travail (protection de l'approvisionnement de l'Ontario en électricité) pour continuer d'éclairer les foyers partout en Ontario pendant la saison des fêtes.

En 2019, la ministre du Travail de l'Ontario, Laurie Scott, poursuivra ses travaux pour donner à l'Ontario l'un des marchés du travail les plus dynamiques en Amérique du Nord.

« Au cours de la nouvelle année, nous poursuivrons nos efforts pour faciliter la mise sur pied ou la croissance des entreprises et investir en Ontario en vue d'édifier une économie qui profite à tous en Ontario, a poursuivi Mme Scott. Je suis fière d'être à la tête d'un ministère qui est responsable de marchés du travail dynamiques et de lieux de travail sécuritaires ».

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Domicile et communauté Travail et emploi