Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Des inspections éclair ciblent les blessures professionnelles principales

Communiqué

Des inspections éclair ciblent les blessures professionnelles principales

Les inspecteurs du ministère du Travail de l’Ontario se concentrent sur les troubles musculosquelettiques et respiratoires

TORONTO - Les inspecteurs du ministère du Travail mèneront des inspections éclair dans les lieux de travail afin de prévenir les blessures professionnelles principales en Ontario. C'est ce que le ministre du Travail, Monte McNaughton a annoncé aujourd'hui.

Les troubles musculosquelettiques résultent d'un travail répétitif, du déplacement et soulèvement de lourdes charges, et des postures inconfortables qui nuisent aux os, aux articulations, aux ligaments et aux autres tissus mous. Ces tâches pourraient inclure le soulèvement de lourds sacs de ciment, le repositionnement des patients dans un hôpital ou un foyer de soins prolongés, ou la manipulation d'objets à partir d'une échelle.

Des maux de dos, le syndrome du canal carpien et la tendinite sont trois exemples notables de blessures musculosquelettiques.

« Ma priorité absolue est la sécurité des lieux de travail, a déclaré le ministre McNaughton. Nous avons tous besoin d'être prudent lorsque nous travaillons. Soulever et déplacer des objets, ou même s'asseoir de la mauvaise façon peut entraîner des blessures. »

En 2017, les blessures musculosquelettiques représentaient environ le tiers de toutes les demandes d'indemnisation avec interruption de travail qui ont été acceptées par la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail. Il s'agit de 19 000 demandes d'indemnisation, 462 000 jours d'absence au travail et 72 millions de dollars en coûts.

La campagne éclair ciblera les lieux de travail des secteurs de la construction, des soins de santé, de l'industrie et de l'exploitation minière. Elle coïncide avec le Mois mondial de l'ergonomie en octobre.

Les inspections des lieux de travail se dérouleront du 1er octobre au 27 décembre 2019. Aux fins de sensibilisation, le personnel du ministère a mené des initiatives d'information auprès des employeurs au cours des dernières semaines.

Les inspections seront axées sur les dangers respiratoires comme les gaz, les poussières, les vapeurs et les émanations qui peuvent mener au cancer du poumon ou à d'autres maladies.

« Tout le monde a un rôle à jouer et des responsabilités concernant la prévention des blessures musculosquelettiques et des dangers respiratoires, a indiqué le ministre McNaughton. Cette initiative d'application de la loi contribuera à prévenir la souffrance inutile parmi des milliers de travailleurs et à assurer leur sécurité au travail. »

Ces inspections éclair s'inscrivent dans le cadre de la stratégie Sécurité au travail Ontario. Elles visent à améliorer la santé et la sécurité des travailleurs en aidant les employeurs à observer la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST) et ses règlements. 

Faits en bref

  • Pour les dangers musculosquelettiques, les inspecteurs pourraient vérifier les points suivants, selon le secteur : les matériaux et les personnes sont soulevés et déplacés de façon sécuritaire; les objets sont rangés de façon qu’on puisse y accéder en toute sécurité; des précautions sont prises si les travailleurs sont exposés d’une manière prolongée à des vibrations, particulièrement en ce qui a trait aux mains et aux bras; et les travaux sont effectués d’une manière sécuritaire sur les échelles.
  • Pour les dangers respiratoires, les inspecteurs vérifieront en général les points suivants : les travailleurs reçoivent de l’information, des directives et une surveillance, les travailleurs connaissent les dangers respiratoires dans le lieu de travail; les zones de travail sont dotées d’une bonne ventilation; les travailleurs qui doivent utiliser un équipement de protection individuel (EPI) ont reçu une formation sur son utilisation appropriée et l’EPI est accessible au besoin; l’équipement de protection individuel est bien entretenu et est en bon état; les bonnes mesures de contrôle et les bonnes pratiques de travail sont en place pour prévenir les dangers respiratoires; et’exposition des travailleurs à des agents dangereux se situe dans les limites de la loi.
  • Les consultations publiques sur le programme et les initiatives de Sécurité au travail Ontario se déroulent à tous les ans.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Travail et emploi