Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Un travailleur décédé, d'autres travailleurs blessés : un fabricant de béton de Windsor reçoit une amende de 175 000 $

Nouvelles judiciaires

Un travailleur décédé, d'autres travailleurs blessés : un fabricant de béton de Windsor reçoit une amende de 175 000 $

Personne condamnée : Prestessed Systems Inc. (PSI Inc.), 4955 Walker Road, Windsor (Ontario), fabricant de produits de béton précontraint et de béton préfabriqué.

Lieu de travail : 5058 Walker Road, Windsor (Ontario).

Description de l'infraction : Un travailleur a été tué et un autre grièvement blessé lorsque des plaques d'ancrage utilisées pour la construction d'une poutre de pont ont glissé de leurs soutiens, ne remplissant plus leurs fonctions, et heurté les travailleurs.

Date de l'infraction : 12 avril 2018.

Date de la condamnation : 20 janvier 2020.

Peines imposées :

  • Après avoir plaidé coupable, PSI Inc. a reçu une amende de 175 000 $, imposée par la juge de paix Susan Hoffman, dans une cour des infractions provinciales, à Windsor; procureur de la Couronne : Steven Succi.
  • Le tribunal a également imposé la suramende compensatoire de 25 p. 100 que prévoit la Loi sur les infractions provinciales. La suramende est versée dans un compte du gouvernement provincial réservé à l'aide aux victimes d'actes criminels.

Contexte :

  • Des travailleurs travaillaient sur le coffrage de béton destiné à une grande poutre de pont en béton précontraint, pour la fabrication de laquelle PSI avait été engagé dans le cadre du projet du pont de la rivière Nagagami. Le processus de béton précontraint est employé pour renforcer la solidité d'une structure en béton, en utilisant des brins de câble en acier tendus enchâssés dans le béton.
  • Les brins de câble sont passés à travers le coffrage de béton et attachés aux plaques d'ancrage et aux poignées d'ancrage. Après que le béton sèche autour des câbles tendus, les extrémités exposées des câbles sont détendues et relâchées (coupées).
  • Pour détendre les câbles, des cylindres alimentés en énergie hydraulique sont employés et les manches de soutien sont manuellement retirées par les travailleurs. Au cours de ce processus, les brins de câble jouent le rôle d'énormes bandes élastiques; lorsque les brins de câble sont étirés et tendus, ils absorbent une grande quantité d'énergie stockée et il faut employer un équipement et des procédures adéquats pour relâcher la tension des brins de câble en toute sécurité.
  • Quatre travailleurs étaient occupés à retirer les manches de soutien des cylindres lorsque les plaques d'ancrage - auxquelles les brins de câble encore tendus étaient attachés - ont soudainement lâché et heurté deux des travailleurs. L'un des travailleurs a perdu la vie alors que l'autre a subi de multiples blessures. Deux autres travailleurs ont survécu sans blessures physiques graves.
  • L'enquête menée par le ministère du Travail (de l'époque) a déterminé que l'un des principaux facteurs ayant contribué à l'accident était l'omission, par la société, d'utiliser un guide-câble sur les extrémités des brins de câble servant à relâcher la tension, comme l'exige le fabricant du matériel utilisé pour relâcher la tension. Comme il n'y avait pas de guide-câble en place, les plaques d'ancrage ont glissé de leurs soutiens, ce qui a causé des conséquences catastrophiques.
  • L'omission d'utiliser le guide-câble requis constitue une contravention à l'alinéa 25 (2) h) de la Loi sur la santé et la sécurité au travail, qui prévoit que « l'employeur prend toutes les précautions raisonnables dans les circonstances pour assurer la protection du travailleur ».

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Travail et emploi Lois et sécurité