Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario aide les communautés des Premières Nations à se préparer à de bons emplois

Communiqué

L'Ontario aide les communautés des Premières Nations à se préparer à de bons emplois

Le gouvernement autorise un premier établissement autochtone à offrir des formations en apprentissage

BRANTFORD — L'Ontario aide les membres des communautés autochtones à se préparer à de bons emplois dans des métiers spécialisés.

Aujourd'hui, Monte McNaughton, le ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences, a annoncé l'approbation de l'établissement Six Nations Polytechnic comme agence de formation pour les formations en apprentissage. Premier établissement d'enseignement postsecondaire autochtone à obtenir cette approbation, cet établissement peut désormais offrir une formation en apprentissage pour trois métiers, à savoir ceux de machiniste générale ou général, cuisinière ou cuisinier et soudeuse ou soudeur.

« Un emploi sur cinq se trouvera dans les métiers spécialisés ces cinq prochaines années, a dit le ministre McNaughton. Ce sont là des chèques de paye qui attendront d'être encaissés, bientôt espérons-le, par des membres de la bande Six Nations of the Grand River qui auront achevé un apprentissage. L'annonce d'aujourd'hui constitue un grand pas dans ce sens. »

Au troisième trimestre de 2019, on recensait 21 000 postes vacants dans la région de Hamilton-Niagara, où l'on recherche des soudeuses ou soudeurs, des mécaniciennes-monteuses ou mécaniciens-monteurs, des électriciennes ou électriciens et des machinistes.

Le gouvernement a par ailleurs renouvelé un financement de 395 000 $ octroyé à Six Nations Polytechnic pour que l'établissement continue d'offrir une formation de préapprentissage dans les métiers de machiniste générale ou général, cuisinière ou cuisiner et soudeuse ou soudeur.

Durant l'exercice à venir, ce financement appuiera la formation de préapprentissage :

  • de 18 personnes dans le métier de machiniste générale ou général, à partir du 13 avril 
  • de 8 personnes dans le métier de cuisinière ou cuisinier, à partir du 20 avril
  • de 15 personnes dans le métier de soudeuse ou soudeur, à partir du 6 juillet
« C'est formidable de savoir que la Première Nation qui compte le plus de membres au Canada va pouvoir offrir une formation de préapprentissage à ses membres », a remarqué Greg Rickford, ministre des Affaires autochtones. « Nous avons bien hâte de voir ceux et celles qui auront suivi un apprentissage de machiniste générale ou général, de cuisinière ou cuisinier et de soudeur ou soudeuse à l'établissement Six Nations Polytechnic trouver des emplois gratifiants dans leurs domaines respectifs. »

« Cet investissement est une bonne nouvelle non seulement pour la communauté autochtone de Brandford-Brant, mais aussi pour la zone Grand River Basin en entier, a souligné Will Bouma, député provincial de Brantford-Brant. Il permet à Six Nations Polytechnic d'offrir de la formation en apprentissage et aide les gens à se préparer à de bons emplois dans les métiers spécialisés. »

« Six Nations Polytechnic continue de répondre à la pénurie de main-d'œuvre dans les métiers spécialisés et de relever les défis du marché du travail », a observé la présidente et directrice générale de Six Nations Polytechnic, Rebecca Jamieson. « Ce financement du préapprentissage permettra à 41 personnes admissibles d'entamer une belle carrière dans l'un de trois métiers deleur choix - soudeuse ou soudeur, machiniste et cuisinière ou cuisinier. Être reconnus comme agence de formation pour ces métiers, c'est vraiment très important pour nous. Six Nations Polytechnic, aidé des employeurs de la région, peut maintenant offrir des possibilités d'apprentissage ici-même, dans la ville de Brantford. » 
Six Nations Polytechnic collaborera avec le ministère du Travail, de la Formation et du Développement des compétences à la création des programmes de formation en apprentissage en salle de classe.

Faits en bref

  • Six Nations Polytechnic est un établissement autochtone aux termes de la Loi de 2017 sur les établissements autochtones. Cette loi reconnaît les établissements autochtones comme des piliers distincts et complémentaires du système ontarien d’enseignement postsecondaire supervisés par des conseils autochtones autonomes.
  • L’Ontario fait cette année un investissement sans précédent de 20,8 millions de dollars dans les programmes de préapprentissage, en hausse de 5 millions de dollars par rapport à l’année précédente, en vue d’aider à l’instauration de formations gratuites de préparation à un apprentissage à laquelle pourront participer plus de 1 800 personnes. Ces formations sont assurées par les collèges, y compris les collèges privés d’enseignement professionnel, les centres de formation syndicaux et non syndicaux et d’autres organismes communautaires de l’Ontario.
  • Pour en savoir plus sur les programmes de formation de préapprentissage, communiquez avec Emploi Ontario par téléphone, par courriel ou par clavardage.
  • Le 29 mai 2019, l’Ontario a adopté la Loi de 2019 sur la modernisation des métiers spécialisés et de l’apprentissage pour contribuer à transformer et moderniser le système de l’apprentissage et des métiers spécialisés dans la province, réduire les formalités administratives et rendre l’Ontario ouvert aux affaires et ouvert aux emplois.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Travail et emploi