Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Au volant, attention aux animaux sauvages

Communiqué archivé

Au volant, attention aux animaux sauvages

Le gouvernement McGuinty incite les conducteurs à être toujours prudents

Ministère des Transports

L'automne nous offre ses couleurs magnifiques et attire beaucoup d'animaux sauvages sur les routes de l'Ontario. Les conducteurs doivent donc redoubler de prudence.

En moyenne, 14 000 collisions impliquant des véhicules et des animaux sauvages surviennent chaque année en Ontario, ce qui représente une collision toutes les 37 minutes. Quatre-vingt-trois pour cent de ces collisions se produisent sur des routes à deux voies, à l'extérieur des zones urbaines. En outre, la plupart des collisions avec les animaux sauvages se produisent au crépuscule ou à l'aube, et 87 %, par beau temps.

En étant conscient des dangers et en prenant certaines précautions, on peut éviter les collisions, sauver des vies et protéger les animaux sauvages.
  • Balayez la route du regard devant vous, dans toute sa largeur. Si vous apercevez des animaux sauvages le long de la route, ralentissez et faites attention quand vous passez près d'eux.
  • Soyez attentifs aux panneaux jaunes signalant la présence d'animaux sauvages, car ils désignent des zones où les risques de collision sont plus élevés. Lorsque vous circulez dans l'une de ces zones, ralentissez.
  • Dans la mesure du possible, utilisez vos feux de route la nuit et demeurez à l'affût des yeux des animaux qui brillent dans l'obscurité.
  • Si un animal traverse la route, immobilisez votre véhicule en respectant autant que possible les règles de sécurité. Rappelez-vous que si un animal traverse la route, d'autres peuvent le suivre.
  • Ne donnez jamais un coup de volant brusque pour esquiver un animal. Vous pourriez perdre la maîtrise de votre véhicule et être victime d'une collision encore plus grave.

Faits en bref

  • Les périodes d'accouplement et de migration automnales sont le plus à risque pour ce qui est des collisions avec les animaux sauvages, de même que le printemps, lorsque les animaux sont friands du sel de déglacement accumulé dans les fossés et qu'ils tentent de fuir les insectes piqueurs.
  • Le gouvernement provincial de l'Ontario a pris un certain nombre de mesures pour empêcher les animaux de s'aventurer sur les routes, notamment par l'installation de clôtures le long des routes principales.

Ressources additionnelles

Citations

« Le comportement des animaux sauvages est imprévisible. Si nous pouvons réduire les collisions en étant tout simplement plus prudents, plus de gens pourront rentrer à la maison et retrouver leurs proches sans incident. »

Jim Bradley

ministre des Transports

« Pour la Police provinciale de l'Ontario, il s'agit d'un véritable problème. A titre d'exemple, le détachement du comté d'Elgin de la Police provinciale a enquêté sur 280 collisions impliquant des véhicules et des cervidés en 2007. Cette année, nous en avons enregistré 140 jusqu'à maintenant. Qui plus est, nous approchons de la période la plus dangereuse de la saison, lorsque les cervidés et d'autres animaux sauvages s'aventurent sur nos routes. »

Julian Fantino

commissaire de la Police provinciale de l'Ontario

Partager

Sujets

Conduite et routes Domicile et communauté Lois et sécurité