Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Amélioration de la sécurité sur les routes de l'Ontario

Communiqué archivé

Amélioration de la sécurité sur les routes de l'Ontario

La province dépose une nouvelle loi pour améliorer la sécurité routière

Ministère des Transports

L'Ontario dépose aujourd'hui une loi pour contribuer à réduire les collisions, les blessures et les décès sur les routes et autoroutes de la province, afin qu'elles demeurent parmi les plus sécuritaires d'Amérique du Nord.

Si elle est adoptée, la Loi sur la sécurité sur les routes de l'Ontario proposée et les modifications au Code de la route qui la complèteront rendront nos routes plus sécuritaires :

  • En haussant l'éventail des amendes pour la distraction au volant de 60 $-500 $ à 300 $-1000 $ et en infligeant trois points d'inaptitudes aux personnes reconnues coupables
  • En haussant l'éventail des amendes pour les conducteurs qui ouvrent leur porte au passage de cyclistes de 60 $ - 500 $ à 300 $ - 1000 $ et en faisant passer le nombre de points d'inaptitude de deux à trois.
  • En exigeant de tous les conducteurs qu'ils maintiennent une distance d'un mètre lorsqu'ils doublent des cyclistes
  • En obligeant les conducteurs à céder toute la chaussée aux piétons aux passages pour écoliers et aux passages pour piétons

L'amélioration de la sécurité routière sur les routes de l'Ontario fait partie du plan du gouvernement en matière d'économie qui crée des emplois pour aujourd'hui et demain. Ce plan d'ensemble et ses six priorités se fondent sur les plus grands atouts de l'Ontario - ses citoyens et ses partenariats stratégiques.

Faits en bref

  • Les accidents mortels dus à l’alcool au volant constituent chaque année près du quart de tous les décès.
  • Les tendances actuelles en matière de collisions démontrent que d’ici 2016, le nombre de décès imputables à la distraction au volant dépassera celui des accidents mortels causés par la conduite en état d’ébriété.
  • Dans un cas sur six, la victime d’un accident mortel causé par un véhicule sur les routes de l’Ontario est un piéton, et 41 pour cent de ces accidents se produisent à un carrefour.
  • La loi proposée s’appuirait sur les mesures déjà mises en place en Ontario pour améliorer la sécurité routière, notamment en rendant obligatoire les sièges rehausseurs, en veillant à ce que chacun porte une ceinture de sécurité, en infligeant des sanctions plus sévères pour les courses de rue, en adoptant des lois plus strictes pour la conduite avec facultés affaiblies et en interdisant l’utilisation d’appareils portatifs pendant la conduite.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Les routes de l’Ontario ont la réputation bien établie d’être les plus sécuritaires d’Amérique du Nord, grâce à nos lois strictes et à leur application rigoureuse ainsi qu’à notre collaboration avec de nombreux partenaires très actifs en matière de sécurité routière. Notre nouvelle loi, si elle est adoptée, accroîtra encore la sécurité des cyclistes et des piétons – puisqu’elle nous permettra d’être plus sévères avec ceux qui enfreignent la loi. »

Glen Murray

ministre des Transports, ministre de l’Infrastructure

« Malgré le dossier de l’Ontario en matière de sécurité routière, on peut faire plus. En imposant des amendes et des sanctions plus lourdes pour la conduite avec facultés affaiblies, la distraction au volant et tout autre type de conduite dangereuse, nous espérons réduire les conséquences tragiques et coûteuses des collisions, des blessures et des décès sur nos routes. »

Dre Arlene King

médecin hygiéniste en chef de l’Ontario

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Conduite et routes Gouvernement Lois et sécurité