Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le MTO et Metrolinx - Supervision de la construction des routes et des contrats

Déclaration archivé

Le MTO et Metrolinx - Supervision de la construction des routes et des contrats

Déclaration de Steven Del Duca, ministre des Transports

Ministère des Transports

« Je tiens à remercier la vérificatrice générale pour ses recommandations sur la supervision de la construction et des entrepreneurs au ministère des Transports et à Metrolinx.

Pour commencer, je suis encouragé de voir que les mesures globales prises par le ministère en réponse à la vérification précédente sur l'entretien des routes en hiver -- mesures qui ont eu comme résultat que 84 % des recommandations incluses dans ce rapport ont été entièrement ou partiellement mises en application -- ont été reconnues par la vérificatrice générale.

En ce qui a trait à la vérification de cette année, je veux être tout à fait clair. 

Le ministère ne paie jamais pour du travail de qualité inférieure et, en fait, applique des conséquences financières pour les entrepreneurs qui ne répondent pas à nos exigences. Je tiens également à préciser que les augmentations du budget des routes au cours des dernières années sont dues à une chose et seulement une chose : une reconnaissance claire de la nécessité de veiller à ce que le vaste système de transport de l'Ontario continue de fonctionner efficacement.

Et nous savons que nos investissements fonctionnent et que l'état de nos chaussées et de nos ponts s'est amélioré de manière considérable. En 2007, 59 % des chaussées et 69 % des ponts de la province ont été classés comme étant en bon état -- ces chiffres ont augmenté de façon significative. Maintenant, près de 80 % des chaussées et 85 % des ponts de la province sont maintenant classés comme étant en bon état.

Cela dit, je prends très au sérieux les préoccupations soulevées par la vérificatrice générale et, ainsi, j'ai ordonné au personnel du ministère d'élaborer un plan d'action décisif qui répondra aux recommandations du rapport. 

Le plan complet doit m'être remis dans les 60 jours, et je vais le rendre public, de même que nos progrès par rapport à sa mise en œuvre.

Plus précisément, cependant, je peux confirmer aujourd'hui que ce plan d'action comprendra les éléments suivants :

  • pour veiller à ce que nous recevions de l'asphalte de haute qualité et durable, nous allons changer la façon dont nous payons les entrepreneurs pour l'asphalte ;
  • nous étendrons le test « vieillissement prolongé » au ciment asphaltique, dont le ministère a commencé à utiliser sur certains contrats l'année dernière, à tous les contrats d'asphaltage pertinents ;
  • à compter de 2017, la conservation, le contrôle et la surveillance des échantillons d'asphalte utilisé pour le test relèveront du ministère ; et
  • des mesures seront prises pour assurer qu'il y a une indépendance appropriée entre les ingénieurs qui vérifient la qualité de la construction et les entrepreneurs responsables d'un projet.

Je pense qu'il est également important de noter que bon nombre des préoccupations soulevées par la vérificatrice générale sont des éléments sur lesquels nous nous sommes déjà penchés.

En ce qui concerne ses commentaires sur le ciment asphaltique, l'Ontario a été à l'avant-garde à la fois pour déterminer la nature du problème sous-jacent et élaborer des solutions et des tests appropriés. Il y a eu un débat important entre les différents experts et autorités en ce qui concerne la cause de la fissuration de l'asphalte, et le ministère a travaillé dur pour mettre en œuvre diverses solutions.

À cette fin, nous avons déjà pleinement mis en œuvre l'un de nos nouveaux tests d'asphalte et avons commencé progressivement à utiliser le second. Tous les contrats d'asphaltage pertinents incluront le test de vieillissement prolongé en 2017.

En ce qui a trait à Metrolinx, en mars de cette année, j'ai publié une lettre de directives pour Metrolinx visant à améliorer la gestion financière et contractuelle au sein de l'organisme. 

J'ai publié récemment notre rapport et également fourni une lettre de mandat pour l'organisme. Il est de mon avis que ces mesures proactives contribueront à répondre aux recommandations formulées par la vérificatrice générale au sujet de Metrolinx.

En tant que ministre, je prends au sérieux mes responsabilités pour le réseau de transport de l'Ontario. Grâce à notre travail en cours avec Metrolinx et notre plan d'action à venir en ce qui concerne la construction de routes, je suis convaincu que nous continuerons à remplir notre mandat de fournir un système de transport qui répond aux besoins de la population croissante de l'Ontario. »

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Conduite et routes Gouvernement Travail et emploi Voyage et loisirs