Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Les premiers autobus électriques de l'Ontario vont arriver en 2019

Communiqué archivé

Les premiers autobus électriques de l'Ontario vont arriver en 2019

La province achète des autobus électriques et des bornes de recharge pour Brampton et la région de York

ministère des Transports

L'Ontario réduit les émissions de gaz à effet de serre des réseaux municipaux de transport en commun en lançant un nouveau programme pilote visant à mettre à l'essai des autobus électriques alimentés par batterie dans les rues de Brampton et de la région de York. Cet investissement s'inscrit dans le Plan d'action contre le changement climatique de l'Ontario et est financé par les recettes du Programme de plafonnement et d'échange de l'Ontario et le marché du carbone.

Steven Del Duca, ministre du Développement économique et de la Croissance, en a fait l'annonce aujourd'hui à Newmarket.

La province appuie l'achat de 14 autobus électriques et de quatre bornes de recharge pour les systèmes de transport en commun de la région de York et de Brampton. Le Consortium de recherche et d'innovation en transport urbain au Canada (CRITUC), un groupe de recherche en transport vert, coordonne les projets. Les autobus devraient entrer en service en 2019.

Le plan de l'Ontario visant à miser sur le mieux-être, créer des possibilités d'avenir et rendre la vie plus abordable en cette période d'évolution rapide de l'économie comprend un salaire minimum plus élevé, l'amélioration des conditions de travail, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, un meilleur accès à des services de garde d'enfants abordables, ainsi que les médicaments d'ordonnance gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans, grâce à la plus grande expansion de l'Assurance-santé en une génération.

Faits en bref

  • L’Ontario fournit jusqu’à 13 millions de dollars provenant des fonds de plafonnement et d’échange disponibles à Brampton et à la région de York pour l’achat de 14 autobus électriques et de quatre systèmes de recharge au cours des deux prochaines années.
  • En 2015, le secteur des transports représentait environ le tiers des émissions de gaz à effet de serre de l’Ontario, soit plus que tout autre secteur.
  • Le Plan d’action contre le changement climatique et le marché du carbone constituent l’épine dorsale de la stratégie de l’Ontario pour réduire la pollution par les gaz à effet de serre à 15 % sous les niveaux de 1990 d’ici 2020, 37 % d’ici 2030 et 80 % d’ici 2050.
  • L’Ontario fait le plus important investissement d’infrastructure de l’histoire de la province dans les hôpitaux, les écoles, les transports en commun, les routes et les ponts. Pour en savoir plus sur les projets d’infrastructure dans votre communauté, consultez Ontario.ca/ONrenforce.

Ressources additionnelles

Citations

« Notre investissement dans la région de York et Brampton démontre comment nous aidons nos réseaux municipaux de transport en commun à réduire leur empreinte carbone La réduction de la pollution par les gaz à effet de serre provenant des véhicules est l’une des mesures les plus importantes que nous pouvons prendre pour lutter contre les changements climatiques. »

Steven Del Duca

ministre du Développement économique et de la Croissance

« Ce projet pilote démontre notre engagement à travailler avec nos partenaires municipaux du transport en commun pour moderniser leurs parcs de véhicules et pour que notre province demeure un lieu de vie et de travail attrayant et respectueux de l’environnement. »

Kathryn McGarry

ministre des Transports

« L’investissement dans les autobus électriques municipaux nous aidera à réduire considérablement la pollution par les gaz à effet de serre provenant des transports, un secteur qui contribue à plus d’un tiers des émissions de la province. Les autobus sont un moyen éconergétique de déplacer un grand nombre de personnes. Le fait d’en faire une option encore plus propre est un excellent exemple de la façon dont notre marché du carbone et notre Plan d’action contre le changement climatique investissent dans des actions novatrices pour nous faire avancer vers un avenir plus sain et plus sobre en carbone. »

Chris Ballard

ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique

« Brampton Transit continue de promouvoir des solutions nouvelles et innovatrices pour fournir un service de haute qualité qui réduit l’empreinte carbone et les émissions de GES de la ville. Alors que Brampton se trouve le long du super écosystème de l’innovation au Canada, notre réseau de transport en commun bien connecté et notre parc de véhicules durables sont importants pour déplacer les gens plus efficacement dans la RGTH. Cette annonce témoigne que la ville de Brampton est prête pour l’avenir. »

Linda Jeffrey

mairesse de Brampton

« Cet engagement de financement du gouvernement de l’Ontario donne à la région de York le feu vert pour aller de l’avant avec nos plans d’examen des carburants de remplacement et contribuer à notre objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2051. Les partenaires sont essentiels à la réussite de la réduction de notre empreinte carbone et nous sommes enthousiastes à l’idée de faire avancer ce projet novateur afin d’encourager des collectivités saines et de fournir aux voyageurs une technologie de transport à faible taux d’émissions pour les déplacer plus efficacement dans toute la région. »

Wayne Emmerson

président et chef de la direction, Région de York

« Cette annonce de financement fait en sorte que l’Ontario est le chef de file mondial dans le développement et l’intégration de systèmes de recharge électrique à haute puissance normalisés pour les véhicules lourds. Pour la première fois dans le monde, des constructeurs d’autobus concurrentiels et des fabricants de bornes de charge concurrentiels normalisent leurs technologies et démontrent l’interopérabilité des systèmes d’autobus électriques. L’Ontario et la Colombie-Britannique mènent le pays dans cet effort. Ce type de collaboration, de normalisation et d’intégration place le Canada à l’avant-garde du développement mondial dans le domaine des technologies sans émissions et de la croissance de l’emploi dans l’économie à faibles émissions de carbone. »

Josipa Petrunic

directeur général et chef de la direction, Consortium de recherche et d’innovation en transport urbain au Canada

Renseignements

Partager

Sujets

Conduite et routes Gouvernement Travail et emploi Voyage et loisirs