Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario va de l'avant avec son projet d'élargissement de la route 17 à Kenora

Communiqué

L'Ontario va de l'avant avec son projet d'élargissement de la route 17 à Kenora

La province signe un protocole d’entente avec Niiwin Wendaanimok (Groupe Four Winds)

Ministère des Transports

KENORA - Aujourd'hui, Caroline Mulroney, ministre des Transports, et Greg Rickford, ministre de l'Énergie, du Développement du Nord et des Mines et des Affaires autochtones, ont pris de nouvelles mesures pour respecter l'engagement du gouvernement à élargir et à doubler la route 17 entre Kenora et la frontière du Manitoba, en signant un protocole d'entente avec Niiwin Wendaanimok, un partenariat de quatre Premières Nations ayant des intérêts dans la zone du projet. L'élargissement de la route 17 réduira les temps de déplacement dans les corridors routiers, les liaisons commerciales essentielles et les portes d'entrée internationales, tout en favorisant le développement économique et la sécurité.

Sous la direction des aînés des quatre Premières Nations, les ministres ont participé à une cérémonie Manito Aki Inakonigaawin (Grande loi de la Terre) avec Ogichidaa Francis Kavanaugh, la chef Marilyn Sinclair, de la Première Nation Washagamis Bay; le conseiller Billy Wahpay, de la Première Nation de Shoal Lake (réserve nº 40); le chef Chris Skead, de la Première Nation de Wauzhushk Onigum; et la chef Lorraine Cobiness, de la Première Nation anishinaabe de Niisaachewan. Ce protocole d'entente guidera les relations et les processus d'engagement pour le projet dans un esprit de coopération et de collaboration.

« La signature de l'accord d'aujourd'hui avec Niiwin Wendaanimok est une étape clé pour ce projet important », a déclaré la ministre Mulroney. « Nous nous engageons à maintenir une relation de travail à long terme avec les communautés autochtones de la région de Kenora afin de garantir la réussite du projet. Nous avons un objectif commun de créer des possibilités économiques significatives pour les communautés autochtones locales et de construire de meilleurs transports dans le nord de l'Ontario. »

« Aujourd'hui, nous nous rapprochons de l'élargissement à quatre voies de la route 17 et de l'amélioration de la sécurité routière pour les habitants de Kenora-Rainy River », a déclaré le ministre Rickford. « L'élargissement à quatre voies de la route 17 est une priorité absolue pour notre gouvernement et je suis fier d'annoncer que des progrès importants sont réalisés. La cérémonie de signature d'aujourd'hui avec le groupe Four Winds marque une étape importante dans le projet, et nous avons la voie dégagée vers l'achèvement des travaux. »

Le protocole d'entente sur une relation et un processus de collaboration est une étape importante et opportune pour le projet de la route 17 et une partie essentielle de la consultation continue, inclusive et respectueuse de la province avec les communautés des Premières Nations. L'Ontario reste déterminé à démarrer les travaux sur la section 1 du projet d'ici l'été 2020, tout en prenant le temps d'entendre et de prendre en compte les droits et intérêts affectés et d'atténuer les impacts liés au projet.

L'élargissement de la route 17 fait partie du plan du gouvernement visant à construire des routes plus sûres et de meilleure qualité pour permettre aux personnes et aux marchandises de circuler.

Faits en bref

  • Le groupe Niiwin Wendaanimok (Four Winds) est un partenariat entre les gouvernements de la Première Nation de Shoal Lake (réserve nº 40), de la Première Nation Washagamis Bay, de la Première Nation de Wauzhushk Onigum et de la Première Nation anishinaabe de Niisaachewan.
  • L'Ontario est également engagé avec la Première Nation autonome Iskatewizaagegan (réserve no 39) dans le projet et continue à aller de l'avant avec eux.
  • L’Ontario s’engage également auprès de la Métis Nation of Ontario et du public dans le cadre du processus de planification de ce projet.
  • L’Ontario s’est également engagé auprès de la Première Nation autonome Iskatewizaagegan (réserve no 39) pour améliorer la sécurité sur certains tronçons de l’autoroute 673. Les améliorations concernent les virages horizontaux le long de quatre sections de la route 673.
  • L’élargissement de la route 17 entre la frontière Manitoba/Ontario et Kenora se fera sur trois sections : de la frontière du Manitoba à la route 673 (6,5 km) ; de la route 673 au chemin Rush Bay (8,5 km); du chemin Rush Bay à Kenora (25 km).
  • Le projet se situe entièrement sur le territoire du traité n° 3 (1873).
  • La route 17 est un lien stratégique du réseau routier transcanadien. Il n’y a pas d’autre itinéraire en cas de collision ou de fermeture de route. Les fermetures peuvent affecter de manière significative les intérêts économiques locaux, régionaux et nationaux.
  • Environ 5000 à 7500 véhicules circulent chaque jour sur la route 17, entre la frontière du Manitoba et la route 673.
  • Pour l’exercice 2019-20, l’Ontario a engagé plus de 580 millions de dollars dans le Programme des routes du Nord.

Citations

« Depuis des temps immémoriaux, le partage des ressources sur notre territoire est guidé par Manito Aki Inakonigaawin - notre Grande Loi de la Terre. Lorsque nous suivons cette voie et ses protocoles, des décisions sages, justes et durables sont prises à la fois pour la terre et pour les gens ... pour tous les gens qui partagent ces terres. Notre collaboration avec le MTO montre déjà l’efficacité pratique de l’harmonisation des méthodes anishinaabe et occidentales. On peut faire tellement plus - et plus vite - quand on combine nos forces ! »

Chef Chris Skead

Première Nation de Wauzhushk Onigum

« Tout le monde veut des routes bonnes et sûres mais, dans le passé, les routes et autoroutes de l’Ontario ont endommagé nos ressources, nos lieux sacrés et marginalisé notre peuple. Nous espérons que le chemin de partenariat que nous nous engageons à parcourir avec l’Ontario nous conduira en fait à la promesse du ministre d’offrir des possibilités économiques significatives à notre population. Nous savons que, si on nous en donne la possibilité, nous avons beaucoup à apporter. »

Conseiller Billy Wahpay

Première Nation de Shoal Lake (réserve nº 40)

« Depuis l’annonce de ce projet, notre nation s’est engagée avec l’Ontario à travailler à la création d’un partenariat qui respecte notre relation avec la Couronne en vertu d’un traité, ainsi que les devoirs et les responsabilités des deux parties. Notre nation reconnaît les priorités de la province pour ce projet, et nous continuons à travailler avec la province pour que le projet réponde aux priorités de notre nation, à savoir un développement économique significatif et le respect de la relation issue du traité. »

Chef Gerald Lewis

Première Nation autonome Iskatewizaagegan (réserve no 39)

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Conduite et routes Gouvernement Voyage et loisirs