Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario veille à la prospérité du secteur porcin

Bulletin archivé

L'Ontario veille à la prospérité du secteur porcin

Une décision qui vise à assurer une plus grande stabililité dans le système de commercialisation du porc

Les producteurs bénéficieront désormais d'un système plus clair et plus stable de commercialisation du porc en Ontario.

L'honorable Carol Mitchell, ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales, a achevé l'examen ministériel d'une décision du Tribunal d'appel de l'agriculture, de l'alimentation et des affaires rurales rendue en février 2010 au sujet de la commercialisation du porc.

La décision de la ministre prévoit ce qui suit :

  • Les producteurs pourront choisir de vendre leurs porcs directement à des acheteurs ou de le faire par l'entremise d'un tiers, comme la Commission ontarienne de commercialisation du porc, laquelle continuera d'offrir des services de commercialisation aux producteurs et aux transformateurs.
  • La Commission de commercialisation des produits agricoles de l'Ontario devra collaborer avec la Commission ontarienne de commercialisation du porc en vue de consulter le secteur au sujet de la mise en œuvre.
  • La Commission ontarienne de commercialisation du porc conservera son pouvoir de recueillir et de communiquer des données sur les prix et elle aura le pouvoir de prélever des droits sur toutes les catégories de porcs.

La ministre a rendu cette décision après avoir examiné plus de 40 mémoires provenant de producteurs, de transformateurs et d'autres parties intéressées. L'examen de la ministre a été effectué en conformité avec le paragraphe 18 (1) de la Loi sur le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales.

Faits en bref

  • En Ontario, le secteur porcin compte 2 300 éleveurs, qui produisent plus de cinq millions de porcs.
  • Le 1er avril 2010, il y avait 2,7 millions de porcs dans les exploitations agricoles de l'Ontario.

Ressources additionnelles

Citations

« Cette décision vise à fournir aux vaillants agriculteurs ontariens un processus de commercialisation de leurs porcs à la fois clair, prévisible et stable. En instaurant un environnement propice à la réussite, nous ouvrons de nouvelles perpectives commerciales et jetons les bases d'un avenir prospère pour l'industrie agroalimentaire de l'Ontario. »

Carol Mitchell

ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Régions rurales et du Nord