Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le Plan fiscal de l'Ontario : une bonne chose pour le secteur de l'agriculture

Bulletin archivé

Le Plan fiscal de l'Ontario : une bonne chose pour le secteur de l'agriculture

Le gouvernement McGuinty soutient les entreprises agroalimentaires, comme une ferme de St Eugène

Les producteurs-entrepreneurs comme John Skotidakis de St‑Eugène économiseront de l'argent durement gagné grâce au nouveau plan fiscal de l'Ontario, qui prévoit d'importantes réductions d'impôt et l'adoption d'une seule et unique taxe de vente harmonisée (TVH).

La Skotidakis Goat Farm comprend une ferme de 500 acres spécialisée dans l'élevage de chèvres et une usine de production de fromage et de produits laitiers de 2 230 mètres carrés. À partir du 1er juillet, lorsque M. Skotidakis achètera des ordinateurs, des congélateurs ou d'autre équipement, il n'aura plus à payer la taxe de vente, ce qui aidera son entreprise à prendre de l'expansion.

C'est là un bon exemple d'une entreprise agroalimentaire de l'Ontario qui tirera profit du nouveau plan fiscal - qui est un élément clé du plan Ontario ouvert sur le monde, visant à créer des emplois et de nouvelles possibilités économiques.

Faits en bref

  • Au début de l'année, la Skotidakis Goat Farm a reçu, dans le cadre de l'initiative liée au développement économique des collectivités rurales, une aide financière pour l'aider à prendre de l'expansion. Cela permettra à l'entreprise de transformer 7 millions de litres de lait supplémentaires, de fabriquer 30 000 caisses de barres de fromage à la crème pour une importante chaîne d'épiceries, de créer 10 nouveaux emplois et de garder ses 45 employés actuels.
  • Les producteurs continueront de ne payer aucune taxe sur la majorité des intrants qu'ils achètent, comme les aliments pour animaux, les semences, les engrais et le matériel et l'équipement agricole, qui sont actuellement exempts de taxe à leur point de vente.
  • Selon les estimations, grâce à la TVH, les producteurs de l'Ontario économiseront environ 30 millions de dollars par année sur des articles qui ne sont actuellement pas exonérés de la taxe de vente au détail.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Lorsque la TVH entrera en vigueur le 1er juillet, ce sera un pas en avant pour nos entreprises agroalimentaires. Les réformes fiscales aideront à rendre l'économie de l'Ontario plus concurrentielle et à créer des emplois. Lorsque l'économie se porte bien, nos producteurs, nos entreprises agroalimentaires et nos collectivités rurales prospèrent aussi. »

Carol Mitchell

ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales

« Notre entreprise réalisera des économies grâce à la TVH. En plus de continuer à bénéficier d'une exonération de taxe pour la plupart des choses dont nous avons besoin, comme les aliments pour animaux et le matériel agricole, nous garderons plus d'argent, qui pourra être réinvesti dans l'exploitation pour nous permettre de prendre de l'expansion. »

John Skotidakis

propriétaire et exploitant de la Skotidakis Goat Farm

« La TVH aidera réellement les entreprises et les gens de la collectivité. Nos petites entreprises accroîtront leur compétitivité, grâce aux réductions d'impôt sur le revenu des sociétés et à l'élimination de la surtaxe sur la déduction accordée aux petites entreprises, et il restera plus d'argent aux membres de la population, en raison des réductions d'impôt sur le revenu des particuliers et de la simplification de la taxe de vente. La TVH est vraiment une mesure avantageuse pour les collectivités rurales. »

Jean-Marc Lalonde

député de Glengarry-Prescott-Russell

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Régions rurales et du Nord Impôts et avantages fiscaux