Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Enquête sur la diarrhée épidémique porcine

Communiqué archivé

Enquête sur la diarrhée épidémique porcine

Le gouvernement provincial prend des mesures pour protéger l’industrie porcine

L'Ontario mène actuellement une enquête dans une exploitation porcine du comté de Middlesex en raison de la présence soupçonnée du virus de la diarrhée épidémique porcine (DEP). 

Le virus n'a aucune incidence sur la salubrité des aliments et ne pose aucun risque pour la santé humaine ou pour celle d'autres animaux. Le porc reste un choix sûr en matière d'alimentation pour les consommateurs.

La source du virus est encore inconnue à l'heure actuelle. L'exploitation touchée suivait des protocoles de biosécurité stricts, mais l'expérience observée dans d'autres territoires indique que la DEP est extrêmement difficile à contenir, et de nouveaux cas risquent de surgir.

Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation de l'Ontario (MAAO) collabore de près avec le producteur, l'industrie porcine et l'Agence canadienne d'inspection des aliments pour contrôler la propagation du virus. Le producteur coopère entièrement avec toutes les parties dans l'évaluation en cours.

La biosécurité demeure le meilleur outil pour protéger les troupeaux de porc. Tous les producteurs porcins sont encouragés à conserver des protocoles de biosécurité stricts et à communiquer immédiatement avec leur vétérinaire si leurs animaux montrent des signes de maladie. En vertu de la Loi sur la santé animale de l'Ontario, les vétérinaires sont tenus de déclarer sans tarder au MAAO toute modification importante à l'état de santé d'un troupeau. 

Faits en bref

  • La DEP ne pose aucun risque pour la santé humaine ou la salubrité alimentaire.
  • Il s’agit d’un virus répandu en Europe, en Chine et, plus récemment, aux États-Unis.

Ressources additionnelles

Citations

« La DEP n’est pas une maladie humaine et ne pose aucun risque pour la salubrité des aliments. Le porc demeure un choix santé et on peut le consommer en toute sécurité. L’Ontario continuera de collaborer étroitement avec ses producteurs pour réduire au minimum les répercussions de ce virus. »

Dr Greg Douglas

vétérinaire en chef de l’Ontario

« Ontario Pork travaille en étroite collaboration avec les gouvernements provincial et fédéral pour s’assurer que l’exploitation touchée dispose du soutien et des ressources nécessaires pour composer avec cette maladie et la contenir. Toutes les exploitations porcines ontariennes et canadiennes sont extrêmement vulnérables à cette maladie, et nous exhortons l’ensemble des producteurs à examiner et à resserrer immédiatement leurs protocoles de biosécurité et de désinfection actuels. Nous continuerons de surveiller la situation et nous ferons le point auprès des producteurs lorsque d’autres renseignements seront disponibles. »

Amy Cronin

présidente, Ontario Pork

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Travail et emploi Régions rurales et du Nord