Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration au sujet du rapport du Groupe de travail sur la santé des abeilles

Déclaration archivé

Déclaration au sujet du rapport du Groupe de travail sur la santé des abeilles

Kathleen Wynne, première ministre et ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a fait aujourd'hui la déclaration ci-dessous au sujet de la publication du rapport du Groupe de travail de l'Ontario sur la santé des abeilles.

« Je remercie le Groupe de travail de l'Ontario sur la santé des abeilles pour son rapport, qui indique des options visant à réduire pour les abeilles domestiques les risques potentiels liés à l'exposition à des semences traitées aux néonicotinoïdes. Le Groupe de travail est composé d'apiculteurs, d'agriculteurs, de représentants d'entreprises agroalimentaires, de scientifiques et de fonctionnaires tant fédéraux que provinciaux. Ces personnes ont toutes à cœur de garder le secteur agroalimentaire de l'Ontario dynamique pour qu'il joue un rôle de premier plan dans la croissance et la prospérité de la province.

« Je salue l'engagement et la bonne foi des membres du Groupe de travail ainsi que le travail acharné qu'ils ont accompli afin de déterminer les activités qui nous aideront à protéger les abeilles domestiques avant la prochaine saison de plantation. Ces activités consistent notamment à faire la promotion des semences non traitées aux insecticides et à encourager l'utilisation d'outils, tels qu'un nouveau lubrifiant pour semences et des déflecteurs pour les semoirs, dans le but de réduire le risque que les pollinisateurs soient exposés à des poussières contenant des néonicotinoïdes durant la plantation.

« Nous continuons de compter sur le gouvernement fédéral, qui réglemente les pesticides au Canada, pour qu'il fournisse une orientation fondée sur des données probantes concernant l'approche nationale à l'égard de l'utilisation des néonicotinoïdes. Entretemps, j'estime qu'il est important pour l'Ontario de faire preuve de leadership dans la résolution de ce problème d'envergure.

« Voilà pourquoi nous nous sommes engagés à verser 1,2 million de dollars pour la recherche sur les facteurs qui influencent la santé des abeilles et sur les pratiques exemplaires de gestion connexes concernant la production de grandes cultures. Nous aidons les apiculteurs et les producteurs à améliorer la santé des abeilles, la biosécurité et les pratiques exemplaires de gestion dans le cadre de Cultivons l'avenir 2, une initiative fédérale-provinciale-territoriale qui soutient les initiatives et services agricoles. De plus, nous travaillerons de concert avec les apiculteurs afin d'examiner l'efficacité des options en matière d'assurance contre la mortalité des abeilles.

« En dernier lieu, soucieux de pousser plus loin les travaux réalisés par le Groupe de travail sur la santé des abeilles, nous avons décidé de créer un groupe de travail sur la santé des pollinisateurs de l'Ontario afin d'élargir la portée des travaux et de nous occuper des problèmes et des préoccupations concernant tous les pollinisateurs dans la province.

« Nous poursuivrons notre collaboration afin de trouver des solutions à cette question complexe, solutions qui favoriseront le bon développement et la santé des abeilles qui, à leur tour, contribueront au dynamisme et à la prospérité du secteur agroalimentaire. »


Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Travail et emploi