Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Premier programme de gestion des risques innovateur pour les floriculteurs de serre de l'Ontario

Bulletin archivé

Premier programme de gestion des risques innovateur pour les floriculteurs de serre de l'Ontario

GreenCHIP est un nouvel outil pour aider les producteurs dans l’éventualité d’une quarantaine

Les gouvernements du Canada et de l'Ontario aident l'industrie de la culture en serre de la province à satisfaire à la demande des consommateurs pour des produits floraux de grande qualité en appuyant un fonds innovateur du secteur privé en matière de gestion des risques. 

Créé par l'industrie, le fonds GreenCHIP offrira une compensation pour la perte de produits et la perte d'exploitation dans l'éventualité d'une quarantaine ordonnée par l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Flowers Canada Growers Inc. gèrera le fonds, lequel aidera les producteurs à commercialiser des produits uniformes et de grande qualité tout en gérant les risques propres à leurs entreprises.

Le financement du fédéral et du provincial destiné au projet GreenCHIP est fourni par le truchement des initiatives Agri-risques aux termes du cadre stratégique Cultivons l'avenir 2, lequel soutient la recherche, le développement et la mise en œuvre de nouveaux outils de gestion des risques pour le secteur agricole.

L'Ontario fournit plus de 606 000 $ pour appuyer l'élaboration du programme GreenCHIP.

Faits en bref

  • L’Ontario est le troisième plus important producteur de produits de floriculture de serre en Amérique du Nord, derrière la Californie et la Floride.
  • L’industrie de la floriculture de serre est désormais le septième plus important secteur agricole de l’Ontario.
  • Selon Statistique Canada, la valeur des ventes à la ferme de l’industrie ontarienne de la floriculture de serre se chiffrait à 710 millions de dollars en 2012. Les ventes à l’exportation pour la floriculture et la culture en pépinière de serre étaient de 174 millions de dollars.
  • La production floricole inclut les plantes à fleurs en pot, les plantes printanières et à massif annuelles, les vivaces cultivées dans un conteneur, les plantes printanières en pot et les fleurs coupées produites dans des serres chauffées et des serres tunnel autoportantes.
  • En 2012, l’industrie employait environ 8 505 personnes (5 040 travailleurs saisonniers et 3 465 employés à temps plein), avec une masse salariale brute annuelle de 157 millions de dollars.

Ressources additionnelles

Citations

« Les floriculteurs de l’Ontario sont un élément important de l’économie du Sud de l’Ontario. Cette aide permettra aux floriculteurs de mettre en œuvre un nouvel outil pour mieux gérer les risques commerciaux et pour faire croître leurs entreprises. »

Dean Allison

député, au nom du ministre fédéral de l’Agriculture Gerry Ritz

« Notre gouvernement s’est engagé à collaborer avec les floriculteurs de serre de l’Ontario afin de favoriser un meilleur climat pour les investissements commerciaux, stimuler la croissance économique et créer de nouveaux emplois. GreenCHIP est un programme exécuté par l’industrie qui est bon pour l’entreprise en plus d’être bon pour l’Ontario. »

Jeff Leal

ministre des Affaires rurales

« GreenCHIP constitue un nouveau courant de pensée concernant la gestion des risques commerciaux pour l’industrie de la floriculture de serre. Il s’agit d’un excellent exemple de la manière dont les producteurs deviennent de plus en plus responsables de la gestion de leurs risques par le truchement d’approches du secteur privé exécutées par l’industrie. »

Dean Shoemaker

directeur administratif, Flowers Canada Growers

Renseignements pour les médias

  • Margaret Boyd

    Agriculture et Agroalimentaire Canada, Communications régionales

    519 831-3550

  • Bryan Bossin

    Bureau du ministre

    416 326-3072

  • Susan Murray

    Direction des communications

    519 826-3145

Partager

Sujets

Affaires et économie Travail et emploi