Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Les innovations agroalimentaires honorées lors d'une cérémonie de remise de prix à Guelph

Document d'information archivé

Les innovations agroalimentaires honorées lors d'une cérémonie de remise de prix à Guelph

Le Programme des prix de la première ministre pour l'excellence en innovation agroalimentaire reconnaît et honore les producteurs agroalimentaires, les entreprises de transformation et les organismes qui aident à créer des emplois, à stimuler notre économie, à renforcer nos collectivités et à favoriser un environnement viable grâce à leurs idées et projets innovateurs.

Voici les lauréats régionaux pour la région de Waterloo et le comté de Wellington :

Be Seen Be Safe Ltd. - Guelph

Si une maladie du bétail frappe, une réaction rapide est nécessaire pour contenir l'éclosion. Les pratiques optimales de biosécurité exigent que les visiteurs s'inscrivent lorsqu'ils arrivent et quittent un établissement. Compiler les renseignements à partir d'un registre physique prend du temps qui ne peut pas être perdu si une urgence survient. C'est pourquoi Joel Sotomayor et Tim Nelson ont créé un registre virtuel des visiteurs, Be Seen Be Safe, qui tire profit de la technologie GPS pour créer des frontières virtuelles autour des fermes. Lorsque les fournisseurs d'aliments pour animaux, les vétérinaires et les autres visiteurs réguliers traversent la barrière géographique, une application sur leur téléphone multifonctions génère une entrée automatique dans le registre virtuel des visiteurs. Si une éclosion survient, le système envoie une alerte aux autres fermes et aux fournisseurs de services de la région. Les producteurs canadiens et partout dans le monde adoptent le système, ce qui accélère et facilite de réagir aux éclosions de maladies dangereuses.

Biography of Food - Elora

De bonnes données favorisent de meilleures décisions d'affaires, mais plusieurs entreprises alimentaires à petite échelle ne peuvent souvent pas se permettre de payer pour des systèmes d'inventaire et de ventes. C'est ici qu'entre en scène bioLinks. Ce système innovateur utilise des codes barres et QR pour suivre les produits alimentaires de la ferme au consommateur, facilitant la rétroaction d'un bout à l'autre de la chaîne alimentaire. L'entreprise ne fait pas que donner aux propriétaires d'entreprise des données cruciales, elle les aide aussi à raconter l'histoire qui se cache derrière les aliments qu'ils produisent. Avec un logiciel qui coûte un peu plus de 1 000 $ et un frais annuel d'inscription de 2 000 $, bioLinks aide les petites entreprises de l'Ontario à compétitionner avec les gros producteurs, à améliorer leurs capacités en matière de traçabilité, à améliorer la qualité des produits, à tirer profit des tendances alimentaires et à répondre à la demande des consommateurs qui veulent plus de renseignements sur les aliments qu'ils consomment.

Farm & Food Care Ontario - Guelph

Les pratiques optimales de manipulation du bétail ont évolué au fil des ans. C'est pourquoi Farm & Food Care Ontario a conçu le programme éducatif IMPACT sur la gestion innovatrice et la formation pratique en matière de soins des animaux, qui offre aux agriculteurs des renseignements pertinents et à jour ainsi que le développement des compétences dont ils ont besoin pour manipuler le bétail correctement. À ce jour, plus de 2 000 producteurs ont participé à une formation en personne, mais c'est en ligne que la présence du programme IMPACT est la plus importante. Des dizaines de milliers d'agriculteurs, d'ouvriers agricoles, d'employés de sociétés de transport et de vétérinaires ont accédé à la série de ressources virtuelles, qui comprend des modules d'apprentissage en ligne, des vidéos illustrées sur tableau blanc et des applications pour téléphone multifonctions. Dotés de ces connaissances, ils améliorent les normes de soins du bétail - et aident tout un chacun à regarder d'un œil favorable la manière dont les animaux de ferme sont élevés en Ontario.

Katan - Rockwood

Le quinoa, l'un des superaliments les plus populaires au monde est maintenant cultivé localement. Grâce à cinq années de recherche rigoureuse, Jamie Draves de l'entreprise Katan a développé et raffiné des grains de quinoa sans OGM qui conviennent au sol, au climat et aux pratiques agricoles de l'Ontario. Il s'agit de la première variété commercialisée dans la province et elle contient une teneur plus élevée en protéines, fer, magnésium, fibres et zinc que sa contrepartie sud-américaine. Les 22 000 kilogrammes de quinoa cultivés sur une superficie de 250 acres l'an dernier devraient rapporter des ventes de 800 000 $ - un chiffre qui devrait doubler en 2017 selon M. Draves. Avec le produit maintenant accessible en ligne, dans les salons professionnels locaux et dans les magasins d'aliments santé, l'entreprise Katan intensifie la production de cette culture rentable, s'étendant dans d'autres provinces et construisant une installation de transformation pour respecter la demande.

Local Line Inc. - Kitchener

Les consommateurs aiment les aliments locaux. Et maintenant, mettre des aliments de l'Ontario au menu est devenu plus facile pour les restaurants et les établissements, grâce à Local Line. Cole Jones a créé une plateforme virtuelle de gestion des commandes, qui permet aux chefs d'acheter directement des producteurs sans le tracas d'avoir des douzaines de commandes différentes à faire. Un frais d'inscription mensuel fixe leur donne accès à un grand nombre de viandes, de produits laitiers, de céréales, de fruits et de légumes. Local Line rend la gestion de l'approvisionnement facile et simplifie les calendriers de livraison. Par ailleurs, les agriculteurs participants versent un pourcentage de la commande totale. En retour, ils profitent de la prévisibilité de commandes à l'avance, ce qui leur permet de récolter et d'expédier exactement ce qui est nécessaire. Lancé en 2014, le site a réuni 230 acheteurs et fournisseurs inscrits en Ontario, à Calgary et dans certains endroits choisis aux États-Unis.

Association des fruiticulteurs et des maraîchers de l'Ontario - Guelph

Chaque année, les producteurs de l'Ontario perdent plus de 24 millions de dollars en fruits au profit des oiseaux sauvages. À la recherche d'un meilleur moyen pour protéger les cultures, l'Association des fruiticulteurs et des maraîchers de l'Ontario s'est alliée à des chercheurs de l'Université Brock pour installer des boîtes de nidification pour les crécerelles d'Amérique près de vergers et de champs de maïs. Ces oiseaux de proie mangent des espèces d'oiseaux plus petits, ainsi que des insectes, des souris et des campagnols, ce qui constitue une approche naturelle pour limiter les dégâts. La méthode peu coûteuse, exigeant peu d'entretien, est efficace : le nombre d'oiseaux nuisibles a chuté de 20 à 30 pour cent dans les exploitations où des boîtes de nidification ont été installées. En plus de profiter de récoltes plus importantes, les agriculteurs ont aussi la fierté de savoir qu'ils aident à renverser le déclin des crécerelles en Ontario!

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Régions rurales et du Nord