Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Défendre les intérêts des agriculteurs ontariens

Communiqué

Défendre les intérêts des agriculteurs ontariens

Les gouvernements élargissent leur soutien aux producteurs de maïs dont les cultures sont touchées par une maladie de plante

TORONTO - Les gouvernements du Canada et de l'Ontario ont entendu les préoccupations des agriculteurs et ont pris de nouvelles mesures pour améliorer le régime d'assurance-production pour le maïs. Une nouvelle indemnité de récupération du maïs à taux progressif sera offerte pour répondre aux demandes des agriculteurs qui ont dû composer avec le déoxynivalénol (DON) dans leurs cultures de maïs l'an dernier en raison du temps humide.

La nouvelle indemnité de récupération du maïs à taux progressif correspondra plus étroitement aux coûts supplémentaires associés à la récolte et à la manutention du maïs touché par le déoxynivalénol. Elle aidera aussi les producteurs qui tentent de trouver un marché pour ce produit. L'aide, fournie dans le cadre du Partenariat canadien pour l'agriculture, commencera au cours de la campagne agricole de 2019 pour les producteurs de maïs qui remplissent les conditions requises, et l'indemnité a été élargie pour inclure les producteurs de maïs biologique.

« Nous comprenons qu'il s'agit toujours d'une question importante pour les producteurs de maïs de l'Ontario et l'ensemble du secteur », a déclaré la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire du Canada, Mme Marie-Claude Bibeau. Grâce au Partenariat canadien pour l'agriculture, nous aidons les agriculteurs à accéder aux outils et au soutien dont ils ont besoin pour surmonter les situations difficiles et gérer les risques futurs, tout en cherchant des solutions à long terme pour assurer la croissance et la prospérité continues du secteur agricole. »

« Notre gouvernement travaille pour la population de l'Ontario et renforce les soutiens apportés aux agriculteurs, aux producteurs et aux autres personnes qui travaillent fort dans le secteur du maïs et sont aux prises avec de grandes difficultés en raison du déoxynivalénol, a déclaré le ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario, M. Ernie Hardeman. Nous voulons aider les agriculteurs de l'Ontario et les autres personnes qui travaillent dans notre secteur agricole à réussir, et nous continuerons de chercher des moyens pour que leurs activités soient rentables et pour qu'ils puissent aller de l'avant. »

La nouvelle indemnité de récupération du maïs s'inscrit dans la continuité des mesures que le gouvernement a prises dans le dossier des agriculteurs touchés par le déoxynivalénol, dont celles-ci :

  • L'établissement d'un partenariat avec l'organisme Grain Farmers of Ontario pour des travaux de recherche proposés dans des domaines tels que l'élaboration de pratiques de gestion exemplaires pour l'atténuation du déoxynivalénol en cours de saison et la gestion efficace de l'entreposage du maïs d'une forte teneur en déoxynivalénol.
  • Le gouvernement de l'Ontario a prolongé le délai de remboursement des prêts consentis dans le cadre du Programme de garantie d'emprunt pour les produits agricoles, ce qui donne aux producteurs touchés par le déoxynivalénol du temps supplémentaire pour commercialiser leur maïs. Il a également augmenté le montant maximal des prêts garantis, à titre de projet pilote, le faisant passer de 120 à 200 millions de dollars pour les années 2019 et 2020 du programme.
  • Le lancement, dans le cadre du Partenariat canadien pour l'agriculture, d'un programme à frais partagés qui offre une aide spéciale aux agriculteurs qui subissent une perte de revenus en raison des analyses de dépistage du déoxynivalénol.

En plus des mesures qu'il a prises pour aider les agriculteurs à gérer les répercussions du déoxynivalénol, le gouvernement de l'Ontario a tenu deux tables rondes avec des porte-parole du secteur agroalimentaire, pour relier les agriculteurs à des services de soutien en santé mentale et fournir des solutions pour aider le secteur à trouver d'autres marchés pour le maïs à forte teneur en déoxynivalénol.

Faits en bref

  • Le déoxynivalénol (DON) est une substance toxique causée par un champignon. Il diminue la valeur marchande du maïs touché et peut le rendre invendable quand sa teneur est élevée.
  • Agricorp administre les programmes d’assurance-production en Ontario, dont l’indemnité de récupération du maïs.
  • Le Partenariat canadien pour l’agriculture est un engagement quinquennal de trois milliards de dollars de la part des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. Il appuie les secteurs canadiens de l'agroalimentaire et des produits agricoles.
  • La nouvelle indemnité de récupération du maïs à taux progressif aidera les producteurs de maïs admissibles, y compris les producteurs de maïs biologique, à relever des défis comme ceux que leur a causés cette année le déoxynivalénol.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Régions rurales et du Nord