Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Écouter et apprendre pour soutenir les entreprises agroalimentaires

Communiqué

Écouter et apprendre pour soutenir les entreprises agroalimentaires

L’Ontario continue de chercher de bonnes façons de réduire les formalités administratives

WOODBRIDGE - Le gouvernement de l'Ontario travaille pour les agriculteurs et les entreprises agricoles afin de réduire les formalités administratives inutiles, de réduire les coûts et d'aider les entreprises à croître, pour qu'elles puissent réussir et créer de bons emplois aujourd'hui et demain.

Le ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales, M. Ernie Hardeman, et le ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport, M. Michael Tibollo, ont rencontré aujourd'hui, à Vaughan, des représentants des entreprises agroalimentaires et de la transformation des aliments pour discuter des répercussions des formalités administratives et réaffirmer que le gouvernement leur apporte un appui soutenu pour faciliter les affaires en Ontario.

« Au cours des quelques derniers mois, nous avons consulté les agriculteurs et les transformateurs lors des tables rondes que nous avons tenues à divers endroits en Ontario pour examiner les possibilités qui existent pour favoriser la croissance de leurs entreprises, a déclaré M. Hardeman. Nous faisons déjà des progrès. Nous modernisons les programmes de protection financière de l'Ontario pour les entreprises agricoles et trouvons des moyens de rationaliser les modes de délivrance de permis et de certificats pour plus de 20 programmes qu'offre le MAAARO. »

« Nous sommes à l'écoute des gens de l'Ontario, dont ceux de ma circonscription, Vaughan-Woodbridge, et nous entendons constamment dire que la paperasserie, les frais élevés et le stress supplémentaire des lourdeurs administratives du gouvernement nuisent aux entreprises, a déclaré M. Tibollo. Nous ne pouvons pas permettre que des formalités administratives excessives continuent d'étrangler les entreprises et de faire fuir de l'Ontario les emplois et les investissements. »

Comme cela est mentionné dans le budget de l'Ontario de 2019, l'allégement du fardeau des règlements inutiles, désuets ou redondants, qui nuisent à la capacité des entreprises ontariennes de rivaliser avec leur concurrence et de créer des emplois, est une priorité absolue pour le gouvernement. Pour atteindre l'objectif de faire économiser aux entreprises plus de 400 millions de dollars en frais reliés à l'observation des règlements, le gouvernement déposera, tout au long de son mandat, des projets de loi pour réduire les formalités administratives.

Faits en bref

  • L’Assemblée législative de l’Ontario a adopté, le 2 avril, la Loi visant à rétablir la compétitivité de l’Ontario, une loi qui réduira les fardeaux réglementaires dans 12 secteurs et aidera les créateurs d'emplois à prospérer et à créer et préserver de bons emplois.
  • D’après une étude de la Munk School of Global Affairs and Public Policy de Toronto, le coût associé à l’observation des règlements est plus élevé en Ontario que dans toute autre province. En Ontario, ce coût est de 33 000 $ par entreprise par année, ce qui est nettement supérieur à la somme se situant entre 25 000 $ et 27 000 $ que paient les entreprises dans la plupart des autres provinces.
  • Le gouvernement de l’Ontario a l’intention de réduire de 25 p. 100, d’ici 2020, les formalités administratives qui sont imposées aux entreprises.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Régions rurales et du Nord