Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Veiller à la santé mentale des agriculteurs

Communiqué

Veiller à la santé mentale des agriculteurs

Encourager les agriculteurs à prendre soin d’eux-mêmes

WOODSTOCK - Ce printemps, la saison des semailles marque un nouveau départ pour les agriculteurs, mais elle peut s'avérer éprouvante pour eux et leur famille. Le gouvernement de l'Ontario veut faire un travail de sensibilisation pour que la santé mentale et l'autogestion de la santé mentale demeurent une préoccupation de premier plan au sein de la communauté agricole.

Le ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario, M. Ernie Hardeman, a lancé une nouvelle série de vidéos pour sensibiliser les agriculteurs, leurs familles et leurs collectivités sur la façon dont les difficultés particulières auxquelles ils font face pendant la saison des semailles peuvent se répercuter sur leur santé mentale. Les vidéos comprennent de l'information et des conseils d'agriculteurs et de leaders du secteur agricole. Elles seront diffusées à l'adresse @MAAARO et au site Web du ministère tout au long de la saison des semailles.

« Lorsque nous avons demandé à des agriculteurs et à des leaders agricoles de participer à notre campagne de santé mentale pour les semailles du printemps, ils se sont mis à contribution et nous ont donné des ressources et des conseils pour réduire le stress, soutenir les agriculteurs et aborder les problèmes de santé mentale, a déclaré M. Hardeman. Ils savent ce que c'est que d'être accablés par le stress de longues journées de travail quand tant de choses sont en jeu, bien qu'ils se sentent impuissants devant des facteurs comme les conditions météorologiques. »

La série de vidéos fait partie d'un programme de sensibilisation aux problèmes de santé mentale dans le secteur agricole. Le programme est déployé depuis janvier et comprend une campagne dans les médias sociaux ainsi que des discussions en table ronde avec le ministre Hardeman.

« Lorsque le stress s'intensifie au point où il devient excessivement accablant, il peut vraiment nuire au bien-être mental, a déclaré M. Hardeman. C'est pourquoi il est si important pour les membres de la famille, les amis et les voisins de se soutenir les uns les autres, non seulement pendant la saison des semailles, mais à chaque saison. »

Le simple fait de parler avec un ami ou un membre de sa famille peut faire énormément de bien. Les agriculteurs peuvent également obtenir un soutien en santé mentale dans leur collectivité.

« Les agriculteurs ne devraient pas avoir à être en crise avant de demander de l'aide », a précisé M. Hardeman.

Cette initiative fait partie de l'engagement que le gouvernement a pris d'investir 1,9 milliard de dollars au cours des 10 prochaines années pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie globale et cohérente en matière de santé mentale et de toxicomanie. Il s'agit de l'engagement financier le plus important de l'histoire de la province dans le domaine de la santé mentale.

Le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales appuie un certain nombre de programmes d'aide aux agriculteurs. Cela comprend des travaux de recherche visant à évaluer les besoins en santé mentale des agriculteurs, ainsi que divers programmes de gestion des risques des entreprises agricoles qui ont été conçus pour dédommager les agriculteurs des pertes et des dommages qu'ils subissent.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Santé et bien-être