Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario entend améliorer la production agricole en luttant contre les maladies des plantes

Communiqué

L'Ontario entend améliorer la production agricole en luttant contre les maladies des plantes

Des fonds sont affectés à la recherche sur la mise au point de nouvelles méthodes de culture des fruits et légumes

Le gouvernement de l'Ontario investit dans la recherche afin d'élaborer de nouvelles méthodes et solutions à la ferme pour les producteurs de fruits, de légumes et de cultures de plein champ, le but étant d'améliorer les méthodes culturales et de prévenir ou de maîtriser les maladies et les ennemis des cultures, ceux-ci coûtant cher aux agriculteurs. L'investissement de 1,3 million de dollars vise à accroître la productivité et la rentabilité pour les agriculteurs.

« Nous savons que les maladies des plantes peuvent causer de grandes dépenses aux agriculteurs et être très difficiles à combattre, a dit le ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario, M. Ernie Hardeman. En fournissant aux agriculteurs des outils et les renseignements les plus récents, nous les aidons à prendre de meilleures décisions pour maintenir et améliorer la santé et le rendement de leurs cultures. »

Dans le cadre de l'Alliance pour l'innovation agroalimentaire de l'Ontario, le gouvernement provincial finance des travaux de recherche que mène l'Université de Guelph pour accroître au maximum le rendement des cultures et réduire au minimum les dommages et les pertes financières causés par les maladies et les ennemis des cultures dans les exploitations agricoles de l'Ontario. En voici des exemples :

  • Surveillance pour les décisions relatives à la lutte contre le mildiou sur les tomates de plein champ.
  • Étude de la menace que représente le thrips de l'oignon pour les programmes de lutte antiparasitaire en floriculture de serre.
  • Mise au point de méthodes de lutte contre la fusariose du blé.
  • Évaluation de la gestion des betteraves sucrières pour combattre les maladies des plantes.
  • Étude de la possibilité de produire des pommes de terre de grande qualité toute l'année en Ontario.
  • Amélioration du porte-greffe du raisin pour prévenir les pertes hivernales dans les zones sensibles.

« Étant l'université des sciences alimentaires du Canada, l'Université de Guelph a toujours fait des découvertes de calibre mondial qui favorisent le rendement et la santé des cultures des agriculteurs, a déclaré le vice-président (Recherche) de l'Université de Guelph, M. Malcolm Campbell. Soucieux de remplir notre promesse d'améliorer la vie, nos chercheurs tiennent à fournir des solutions et des possibilités à tout le secteur agricole. »

Faits en bref

  • Le fruit de la collaboration entre le gouvernement de l'Ontario et l'Université de Guelph, l'Alliance pour l'innovation agroalimentaire de l'Ontario aide les secteurs agroalimentaire et rural de la province à croître et à innover
  • Dans le cadre de l'Alliance, le gouvernement de l'Ontario a affecté cette année une somme de plus de 5,8 millions de dollars aux travaux de recherche agroalimentaire dans les domaines de la durabilité environnementale, de la santé des animaux et des plantes, de l'élevage des animaux, de la production des cultures et de la création de bioproduits et de produits agroalimentaires.
  • Le secteur des fruits et légumes de l'Ontario représente environ 5,4 milliards de dollars du PIB et soutient directement plus de 110 000 emplois.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Régions rurales et du Nord