Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario prend des mesures pour renforcer la compétitivité du secteur porcin

Communiqué

L'Ontario prend des mesures pour renforcer la compétitivité du secteur porcin

Les nouvelles installations de recherche porcine à Elora aideront le secteur à être plus innovant

Elora - Le gouvernement de l'Ontario aide à faire progresser le secteur porcin et à stimuler l'innovation en agriculture par la construction de nouvelles installations de recherche porcine.

Le nouvel investissement d'infrastructure à Elora fera appel à une technologie de pointe pour répondre aux besoins de recherche et de formation avancées dans le secteur porcin pour les décennies à venir. Ce secteur comprend plus de 1 200 producteurs dans la province.

« Notre gouvernement s'est engagé à soutenir le développement de technologies agricoles qui créent de bons emplois et favorisent la croissance économique, a déclaré le ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario, M. Ernie Hardeman. Nous voulons aider les agriculteurs à réussir et mieux positionner le secteur porcin pour qu'il puisse poursuivre sa croissance et devenir plus concurrentiel, aujourd'hui et pour les années à venir. »

La recherche agroalimentaire est importante pour aider à commercialiser de nouvelles technologies et de nouveaux procédés, et pour favoriser la création de nouvelles pratiques pour les solutions à la ferme. Cet investissement dans la recherche agroalimentaire sera avantageux pour toute la population ontarienne, car il contribuera à favoriser la compétitivité, à créer des emplois et à produire des aliments sains et sûrs.

« Notre organisme est fier de participer à cet investissement conjoint dans des installations de recherche porcine à la fine pointe de la technologie qui feront progresser les connaissances et appuieront le développement de nouvelles technologies et pratiques, a déclaré le président de la Commission ontarienne de commercialisation du porc, M. Eric Schwindt. Ces nouvelles installations vont attirer des investissements et des chercheurs de talent dans le Sud de l'Ontario, pour que le secteur porcin demeure un pilier de la croissance économique dans la province, a-t-il ajouté. Nous avons hâte de collaborer avec nos partenaires du gouvernement de l'Ontario et de l'Université de Guelph pour réaliser ce projet passionnant. »

« Étant l'université des sciences alimentaires du Canada, l'Université de Guelph apporte un vaste et profond savoir-faire en agroalimentaire pour soutenir et renforcer davantage notre système alimentaire, a déclaré le président de l'Université de Guelph, M. Franco Vaccarino. L'investissement du gouvernement provincial dans ces nouvelles installations aidera les chercheurs de l'Université de Guelph et nos partenaires à étudier des questions fondamentales et à élaborer de nouvelles solutions pour aider notre secteur agroalimentaire à maintenir sa réputation d'excellence mondiale. »

« Cet investissement aidera l'Ontario à maintenir son avantage concurrentiel et sa viabilité à long terme dans le domaine de la recherche et de l'innovation dans les domaines de l'agroalimentaire et des produits agricoles », a déclaré le président de l'Institut de recherche agricole de l'Ontario, M. Lorne Hepworth.

Faits en bref

  • Les nouvelles installations de recherche porcine pourront accueillir des chercheurs dans un grand nombre de disciplines, notamment celles de la santé, de la nutrition, du bien-être des animaux, de la recherche axée sur le consommateur, des facteurs environnementaux, de la génétique et de la génomique, de la gestion des éléments nutritifs et de la reproduction animale.
  • Les nouvelles installations de recherche sont le fruit d'un partenariat entre le gouvernement provincial (par l'entremise de l'Institut de recherche agricole de l'Ontario) et 1 200 producteurs porcins, par l'entremise de la Commission ontarienne de commercialisation du porc et de l'Université de Guelph.
  • Les travaux de recherche porcine dans la province seront transférés de l'actuelle Station de recherche d'Arkell à la Station de recherche d'Elora, qui a été agrandie récemment.
  • Les travaux de construction des nouvelles installations, dont le coût est estimé à 15 millions de dollars (12 millions de dollars du gouvernement de l'Ontario, par l'entremise de l'Institut de recherche agricole de l'Ontario, et 3 millions de dollars de la Commission ontarienne de commercialisation du porc), viennent récemment de commencer l'étape de la conception et devraient être achevés dans trois ans.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Régions rurales et du Nord