Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Travailler en collaboration pour favoriser la croissance du secteur agroalimentaire

Communiqué

Travailler en collaboration pour favoriser la croissance du secteur agroalimentaire

Le premier forum ministériel annuel Ontario-Saskatchewan sur l'agriculture renforce les efforts faits pour soutenir le secteur agroalimentaire

QUÉBEC - Le ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario, M. Ernie Hardeman, a rencontré aujourd'hui le ministre de l'Agriculture de la Saskatchewan, M. David Marit, pour discuter de priorités communes dans le but de favoriser la croissance de leur secteur agroalimentaire. Cette rencontre fait partie de plusieurs initiatives prévues par le protocole d'entente Ontario-Saskatchewan concernant le libre-échange, qui vise à alléger les fardeaux réglementaires et à créer un nombre accru de débouchés pour les entreprises.

Les ministres s'étaient rencontrés lors de la conférence annuelle des ministres et sous-ministres de l'Agriculture fédéral, provinciaux et territoriaux. Ils avaient alors discuté de priorités communes, notamment le commerce, l'accès aux marchés, le développement des marchés, la santé animale, la main-d'œuvre et la nécessité pour le gouvernement fédéral de réduire les formalités administratives imposées aux entreprises agricoles.

« En tant que ministres provinciaux, nous devons travailler en collaboration pour veiller à ce que les préoccupations du secteur agroalimentaire soient prises en compte par le gouvernement fédéral, a déclaré M. Hardeman. Nos entreprises ont d'énormes possibilités de croissance. J'entends cependant trop souvent des agriculteurs me dire que les formalités administratives et la réglementation excessive leur causent des difficultés. Il est plus urgent que jamais d'alléger les fardeaux réglementaires pour que le secteur agroalimentaire puisse croître et prospérer. En Ontario, nous nous sommes engagés à réduire les coûts et les fardeaux réglementaires, pour que les agriculteurs puissent se concentrer sur ce qu'ils font de mieux, et c'est nourrir les familles. »

« J'ai hâte d'explorer d'autres possibilités d'initiatives conjointes avec le gouvernement de l'Ontario et de partager avec lui les pratiques exemplaires dans tous les secteurs, a déclaré M. Marit. Il est important pour la résilience et la croissance de l'agriculture de développer de bonnes relations avec les autres provinces et de maintenir notre industrie forte. »

Les ministres ont discuté des restrictions que la Chine a imposées récemment sur les importations de produits agroalimentaires canadiens, notamment le canola et les viandes de bœuf et de porc. Ils ont convenu d'encourager fortement le gouvernement fédéral à poursuivre ses pourparlers avec les autorités chinoises pour trouver une solution à ce problème. Les ministres ont en outre convenu de faire ensemble pression sur le gouvernement fédéral pour que les provinces soient consultées sur la façon dont les changements apportés au Programme des travailleurs étrangers temporaires et au Programme des travailleurs agricoles saisonniers sont concrétisés.

Les ministres ont dit reconnaître l'importance d'une compétence partagée pour la gestion des situations d'urgence se rapportant à la santé animale, notamment en ce qui concerne le dossier de la peste porcine africaine. Ils ont convenu d'exercer des pressions sur le gouvernement fédéral pour qu'il y ait une intervention d'urgence nationale coordonnée afin de protéger davantage le secteur agroalimentaire du Canada contre de telles situations d'urgence.

Faits en bref

  • Le premier ministre de l'Ontario, M. Doug Ford, et le premier ministre de la Saskatchewan, M. Scott Moe, ont signé le protocole d'entente Ontario-Saskatchewan concernant le libre-échange le 29 octobre 2018.
  • Comptant ensemble 15,5 millions d'habitants, l'Ontario et la Saskatchewan représentent 42 p. 100 de la population du Canada.
  • L'Ontario et la Saskatchewan représentent ensemble 45 p. 100 des recettes monétaires agricoles (revenu agricole brut) provenant de la production agricole primaire au Canada et plus de 40 p. 100 des recettes provenant de la transformation des aliments et des boissons au Canada.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Régions rurales et du Nord