Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Favoriser l'échange de renseignements entre les éleveurs de porcs

Communiqué

Favoriser l'échange de renseignements entre les éleveurs de porcs

Un séminaire annuel sur le porc aborde des sujets pour aider à garder les animaux en bonne santé

Pour que les éleveurs de porcs et leur secteur soient au courant des renseignements nouveaux et émergents sur les façons d'aider à garder les animaux en sécurité et en bonne santé, le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario s'est associé à la Commission ontarienne de commercialisation du porc (Ontario Pork) pour le séminaire annuel sur le porc appelé Shakespeare Swine Seminar.

Le conférencier principal de cette année, le Dr Paul Sundberg du Swine Health Information Center (centre d'information sur la santé porcine) de l'Iowa, parlera de la peste porcine africaine. Le séminaire comprendra également des exposés sur d'autres sujets susceptibles d'avoir une incidence sur la santé des porcs, notamment l'importance de la biosécurité pour protéger ces animaux contre un certain nombre d'autres maladies porcines en Ontario.

« Notre gouvernement tient à appuyer la biosécurité agricole et reconnaît son importance pour la prévention et la réduction de la propagation de maladies au sein d'une même exploitation agricole ou entre plusieurs exploitations et membres de la chaîne de valeur, a déclaré le ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales, M. Ernie Hardeman. Nous voulons apporter notre contribution pour que les éleveurs de porcs et leur secteur soient dans une meilleure situation pour poursuivre leur croissance et renforcer leur compétitivité, aujourd'hui et dans les années à venir. »

La biosécurité s'étend à de nombreux aspects de la gestion d'une exploitation agricole, notamment la prévention des maladies et la lutte contre celles-ci (isolement des troupeaux, vaccination, etc.), la gestion des éléments nutritifs et le contrôle des visiteurs. Bien que le contrôle et la limitation des mouvements des animaux d'élevage soient considérés comme la mesure de biosécurité la plus importante pour la prévention de la plupart des maladies, de nombreux risques peuvent néanmoins être transportés et transmis par des vêtements, des bottes, du matériel et des véhicules infectés.

« En se tenant au courant des protocoles de biosécurité, les agriculteurs peuvent contribuer à prévenir la propagation de maladies d'une exploitation à une autre, a déclaré l'adjoint parlementaire au ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales, M. Randy Pettapiece. Cette conférence annuelle, à Stratford, donne à nos éleveurs de porcs la chance d'entendre eux-mêmes ce qu'ont à dire des experts dans ce domaine et témoigne de l'étroite collaboration qui existe entre le MAAARO et la Commission ontarienne de commercialisation du porc. »

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Régions rurales et du Nord