Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le ministre Hardeman discute de la sécurité des agriculteurs et des animaux d'élevage avec des agriculteurs de l'Est de l'Ontario

Communiqué

Le ministre Hardeman discute de la sécurité des agriculteurs et des animaux d'élevage avec des agriculteurs de l'Est de l'Ontario

La province tient à renforcer les mesures de protection contre les entrées sans autorisation dans les fermes

OTTAWA - Le ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales, M. Ernie Hardeman, et la députée de la circonscription provinciale de Nepean, Mme Lisa MacLeod, ont rencontré aujourd'hui des agriculteurs locaux pour discuter de l'importance de protéger les agriculteurs, les entreprises agricoles, le personnel du secteur agroalimentaire, les animaux d'élevage et l'approvisionnement alimentaire de l'Ontario contre les risques liés aux entrées non autorisées dans les fermes et à l'ingérence dans la circulation des camions de transport d'animaux d'élevage.

M. Hardeman a discuté du projet de loi 156 (Loi de 2019 sur la protection contre l'entrée sans autorisation et sur la protection de la salubrité des aliments), qu'il a déposé à l'Assemblée législative de l'Ontario le 2 décembre 2019 et dont la deuxième lecture a commencé le 10 décembre 2019. Si la loi proposée est adoptée, elle offrirait une protection supplémentaire contre les risques liés aux entrées sans autorisation dans les fermes.

« Personne ne devrait se sentir en danger à la maison ou au travail, a déclaré M. Hardeman. Je suis heureux d'avoir déposé un projet de loi qui, s'il est adopté, aiderait à mieux protéger nos vaillants agriculteurs ainsi que leur famille, leur personnel et leurs animaux en abordant les risques et les enjeux particuliers qui sont associés aux entrées sans autorisation dans les fermes et les installations de transformation d'aliments. »

« J'ai entendu les préoccupations des quelques agriculteurs qui restent dans la région urbaine d'Ottawa, a déclaré Mme MacLeod. Ces gens travaillent dur pour protéger leurs animaux et en prendre soin, et ils se donnent beaucoup de mal pour les garder en bonne santé. Les efforts que fait notre gouvernement pour renforcer les mesures de protection et réduire au minimum les risques pour la sécurité des personnes et la santé des animaux sont la bonne chose à faire pour nos agriculteurs. »

La loi proposée vise à renforcer les lois sur les entrées sans autorisation, afin de dissuader les gens qui voudraient s'introduire sans autorisation dans des installations agroalimentaires. Elle établirait aussi de nouvelles règles concernant l'ingérence dans le transport d'animaux d'élevage et prévoirait des mesures pour renforcer les protections contre les entrées sans autorisation dans les installations de transformation d'aliments, afin de mieux protéger l'approvisionnement alimentaire de la province. Les intrus ne sont pas toujours conscients que leurs actes peuvent faire introduire des maladies dans les troupeaux et causer un stress excessif aux animaux.

« Lors de toutes nos consultations, réunions et tables rondes, les intervenants ont souligné le fait que les agriculteurs de l'Ontario subissent des entrées non autorisées dans leur ferme qui leur donnent le sentiment d'être en danger chez eux, a déclaré M. Hardeman. Les changements proposés aideraient à protéger les agriculteurs et leur famille, ainsi que l'approvisionnement alimentaire de l'Ontario. Ils ne nieraient pas aux gens le droit de participer à des manifestations légales, mais les manifestants n'ont pas le droit de s'introduire dans des propriétés privées. »

La rencontre tenue aujourd'hui est l'une des nombreuses discussions que le ministre Hardeman a eues pour mieux comprendre les préoccupations du secteur agricole en ce qui concerne les entrées non autorisées dans des exploitations agricoles et l'ingérence dans la transformation d'aliments et le transport d'animaux d'élevage.

Faits en bref

  • La Fédération de l'agriculture de l'Ontario et les organismes Chicken Farmers of Ontario, Ontario Pork, Ontario Livestock Transporters’ Alliance et Dairy Farmers of Ontario sont parmi les organismes qui ont dit être pour le projet de loi.
  • Plus de 60 municipalités ont adopté ou appuyé des résolutions de leur conseil municipal pour que le gouvernement renforce les protections pour les familles d’agriculteurs, les employés agricoles et le bétail.
  • Au cours des quelques derniers mois, le gouvernement de l'Ontario a reçu plus de 900 lettres au sujet d'entrées non autorisées dans des exploitations agricoles et des installations agroalimentaires, et au sujet de l'obstruction de camions de transport d'animaux d'élevage.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Régions rurales et du Nord