Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Des assises solides pour étayer le changement

Communiqué archivé

Des assises solides pour étayer le changement

Le Discours du Trône donne l’heure juste et indique que le gouvernement éliminera le déficit des conservateurs et apportera des changements concrets et positifs

Cabinet du premier ministre

QUEEN'S PARK -- Le premier ministre de l'Ontario, M. Dalton McGuinty, a déclaré aujourd'hui que son gouvernement entend éliminer le déficit des conservateurs de 5,6 milliards de dollars afin de pouvoir apporter des changements concrets et positifs, au bénéfice des Ontariens et Ontariennes.

« Le déficit des conservateurs compromet non seulement les améliorations que nous sommes déterminés à apporter, mais aussi les services actuellement offerts à la population », a déclaré M. McGuinty.

« Nous n'avons pas créé ce problème, mais nous allons le régler. Nous devons solidifier nos assises financières si nous voulons être en mesure de bâtir de meilleures écoles sur des assises solides, des hôpitaux sur des assises solides et des collectivités plus vigoureuses sur des assises solides. »

Le premier ministre a pris la parole à l'occasion de la présentation, par l'honorable James K. Bartleman, lieutenant-gouverneur de l'Ontario, du Discours du Trône ouvrant la première session de la 38e Législature de l'Ontario.

Dans le discours, le gouvernement souligne la nécessité de prendre des mesures décisives. À partir de 2000, les dépenses de la province ont augmenté dix fois plus vite que ses recettes fiscales. Si nous ne prenions pas les mesures nécessaires, le déficit des conservateurs atteindrait 7,7 milliards de dollars l'an prochain et 8,6 milliards de dollars d'ici 2007, des montants qui excluent tout nouveau programme et toute nouvelle dépense.

Le gouvernement maintient donc son engagement à annuler les cadeaux fiscaux irresponsables des conservateurs, qui comprennent la dernière tranche de la réduction du taux d'imposition des sociétés, le crédit d'impôt au titre des écoles privées et le crédit pour l'impôt scolaire des personnes âgées.

Le discours décrit également plusieurs mesures que le gouvernement appliquera pour concrétiser ses engagements :

  • L'excellence pour tous et toutes en éducation. Cet engagement se concrétisera notamment par des programmes contre l'intimidation à l'école, des bilans de sécurité, la formation du caractère et de nouveaux programmes axés sur l'excellence en enseignement. Il s'agit d'établir les assises qui permettront de réduire les effectifs des classes, de rendre l'apprentissage obligatoire jusqu'à 18 ans et d'appliquer le programme d'éducation de la petite enfance de la stratégie Meilleur départ.

  • Assurer la prestation des soins qu'il nous faut. Cet engagement se concrétisera notamment par le dépôt d'une nouvelle loi sur l'engagement d'assurer l'avenir de l'assurance-santé, de nouvelles ententes visant l'intégration de nouveaux hôpitaux privés au secteur public, l'indépendance accrue du médecin hygiéniste en chef, des lieux de travail sans fumée et une obligation resserrée de rendre des comptes quant aux dépenses de la santé.

  • Construire une économie qui nous permet d'atteindre notre potentiel. Cet engagement se concrétisera notamment par un gel de deux ans des frais de scolarité, l'accès aux métiers et professions, un plan pour assurer un approvisionnement stable et fiable en électricité, une hausse du salaire minimum et l'abandon de la semaine de travail légale de 60 heures.

  • La croissance de collectivités vigoureuses. Cet engagement se concrétisera notamment par une ceinture de verdure permanente dans la région du Golden Horseshoe, l'interdiction du rejet de boues toxiques non traitées, la protection de notre eau potable et de nos ressources en eau douce ainsi que des mesures pour bloquer l'étalement urbain.

  • Créer un gouvernement qui travaille pour vous. Cet engagement comprend la nomination d'un nouveau ministre responsable du Renouveau démocratique ainsi que des mesures pour accroître le rôle des députés et pour responsabiliser les ministres en matière d'assiduité à la période de questions.

« Les premières améliorations que nous apporterons feront une réelle différence, mais elles seront abordables et responsables », a dit M. McGuinty.

Dans le discours, le nouveau gouvernement dit qu'en s'attaquant au déficit, il accomplit le travail de base pour la mise en oeuvre intégrale de son plan axé sur des changements concrets et positifs, entre autres des effectifs moindres dans les classes, ainsi qu'un plus nombre d'infirmières et d'infirmiers et de lits d'hôpitaux.

« Nous travaillerons aussi fort que la population que nous avons le privilège de servir. Notre gouvernement ne contournera pas les problèmes par des astuces comptables, pas plus qu'il ne les cachera sous une montagne de dollars que nous n'avons pas. Nous entendons bâtir des assises solides pour étayer le changement, ce qui nous permettra d'apporter des changements concrets et positifs », a indiqué M. McGuinty.

Ressources additionnelles

Partager

Sujets

Gouvernement