Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement McGuinty négocie 330 millions de dollars d'aide pour le SRAS

Communiqué archivé

Le gouvernement McGuinty négocie 330 millions de dollars d'aide pour le SRAS

La collaboration entre le fédéral et le provincial a donné des résultats

Cabinet du premier ministre

QUEEN'S PARK -- Dalton McGuinty, premier ministre de l'Ontario, a annoncé qu'une meilleure collaboration entre son gouvernement et le gouvernement fédéral a permis de débloquer une aide de 330 millions de dollars pour l'épidémie du SRAS.

« Cette subvention couvrira environ cinquante pour cent des dépenses liées à gestion de la situation d'urgence et des coûts supplémentaires assumés par les hôpitaux, les municipalités et d'autres organismes qui ont offert des services d'aide pendant la crise du SRAS, a déclaré le premier ministre. L'accord d'aujourd'hui montre que nous avons franchi une étape importante dans les relations entre les gouvernements fédéral et provincial. La confrontation entre les gouvernements n'a pas apporté les résultats que les Ontariens et Ontariennes sont en droit d'attendre de leurs dirigeants. »

« Notre gouvernement s'est engagé à faire de l'intérêt public une priorité, contrairement à nos prédécesseurs, en collaborant avec le gouvernement fédéral. »

En juin 2003, le gouvernement conservateur a refusé une aide de 250 millions de dollars du gouvernement fédéral. Le gouvernement McGuinty a fait accepter sa position selon laquelle l'épidémie du SRAS en Ontario, bien que n'étant techniquement pas une catastrophe selon les règles fédérales, est similaire à d'autres catastrophes naturelles, comme la crise du verglas de 1998. En conséquence, le gouvernement fédéral a augmenté son aide.

Le premier ministre, M. McGuinty, a déclaré que son gouvernement veut s'engager dans une collaboration avec le gouvernement fédéral afin de créer des lignes directrices propres à répondre à de futures catastrophes comme celle du SRAS.

« Nous devons être prêts à réagir rapidement et efficacement dans l'éventualité de l'apparition d'une autre maladie infectieuse comme le SRAS. C'est pourquoi nous prenons des mesures concrètes pour que l'Ontario soit mieux préparé à l'avenir pour affronter de telles crises sanitaires. »

Partager

Sujets

Santé et bien-être