Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Une démarche responsable pour changer

Communiqué archivé

Une démarche responsable pour changer

Cabinet du premier ministre

Le nouveau gouvernement de l'Ontario prendra des mesures pour éponger le déficit de 5,6 milliards de dollars laissé par les conservateurs, tout en réalisant son programme, qui vise à apporter des changements concrets et positifs. C'est ce qu'a affirmé le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, à l'occasion des premières visites qu'il a effectuées à Kitchener-Waterloo, à London et à Kingston depuis son élection à la tête de la province.

« Nous prendrons les mesures nécessaires. Nous voulons instaurer une gestion responsable des finances de la province, ce qui fait partie des changements attendus », a déclaré M. McGuinty.

« Nous devons mettre de l'ordre dans les finances publiques. Sinon, nous risquerions de ne pouvoir réaliser nos engagements à l'égard de la population ontarienne. Nous voulons des classes aux effectifs moindres dans nos écoles, moins d'attente pour obtenir des services de santé, ainsi que des collectivités plus propres et sécuritaires. »

Le premier ministre a remercié Erik Peters, ancien vérificateur provincial, qui a donné l'heure juste à la population dans son rapport récent, selon lequel l'Ontario est confronté à un déficit de l'ordre de 5,6 milliards de dollars, même si le gouvernement conservateur défait affirmait avoir maintenu l'équilibre budgétaire.

Après la reprise des travaux de l'Assemblée législative, le 19 novembre, le nouveau gouvernement libéral déposera sans tarder des projets de lois qui, s'ils sont adoptés, lui permettra de s'attaquer au déficit.

En particulier, le gouvernement entend tenir les promesses qu'il a faites pendant la campagne électorale, à savoir :

  • Annuler la dernière tranche des réductions de l'impôt des sociétés
  • Maintenir les taux d'imposition des particuliers à leur niveau actuel
  • Éliminer le crédit d'impôt foncier à l'intention des personnes âgées
  • Éliminer le crédit d'impôt au titre des écoles privées
  • Procéder à une première hausse de la taxe sur le tabac, pour que cette taxe s'aligne davantage sur la moyenne nationale.

Le gouvernement a l'intention de présenter une politique de tarification de l'électricité qui corresponde mieux au coût véritable de l'électricité, a affirmé M. McGuinty.

« Le gel tarifaire mis en place par les conservateurs l'an dernier nous a coûté à tous plus de 700 millions de dollars, soit près de 2 millions de dollars par jour », a indiqué M. McGuinty. »

« Appliquer ce genre de mesure quand la province affiche un excédent, c'est une chose. Mais lorsqu'un déficit menace de réduire notre capacité de soutenir l'éducation et la santé de façon adéquate, c'est autre chose. »

M. McGuinty a dit qu'il reviendrait bientôt à Kitchener-Waterloo et que la nouvelle année sera marquée de la plus importante consultation prébudgétaire jamais menée dans l'histoire de la province. Le premier ministre et les membres du Conseil des ministres se rendront dans diverses localités de la province pour amorcer des échanges positifs et écouter ce qu'ont à dire les Ontariennes et Ontariens sur les moyens d'éliminer le déficit de 5,6 milliards de dollars hérité des conservateurs.

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement