Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le premier ministre McGuinty transmet des excuses longuement attendues

Communiqué archivé

Le premier ministre McGuinty transmet des excuses longuement attendues

Les excuses s’adressent à des victimes d’abus institutionnels survenus il y a une décennie

Cabinet du premier ministre

TORONTO -- Le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, a annoncé aujourd'hui que les victimes d'abus institutionnels à deux anciens centres et résidences d'éducation surveillée de l'Ontario recevront les excuses auxquelles elles ont droits.

« Il est important pour ces victimes d'entendre ces excuses directement du premier ministre à l'Assemblée législative et c'est ce qu'elles recevront », de dire le premier ministre McGuinty. « Ces victimes recevront finalement les excuses qu'elles attendaient depuis tant d'années. »

Ce printemps, le premier ministre McGuinty proposera une résolution tripartite à l'Assemblée législative. Ces ententes de règlement ont été conclues en 1992 avec les pupilles de l'ancien centre d'éducation surveillée pour garçons St. John d'Uxbridge et du centre d'éducation surveillée pour garçons St. Joseph d'Alfred à la condition que le Premier ministre propose la résolution. Ces règlements portent sur des allégations d'agressions sexuelles et physiques à ces centres de 1940 jusqu'aux années soixante-dix.

Partager

Sujets

Personnes âgées