Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement McGuinty combat la violence familiale

Communiqué archivé

Le gouvernement McGuinty combat la violence familiale

3,5 millions de dollars pour des services d'hébergement de transition pour les femmes et les enfants fuyant les mauvais traitements

Cabinet du premier ministre

QUEEN'S PARK -- Le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, a annoncé, aujourd'hui, les étapes préliminaires d'un plan d'action de longue haleine destiné à combattre la violence familiale. Ce plan comporte une enveloppe de 3,5 millions de dollars pour des services d'hébergement de transition destinés aux femmes et aux enfants fuyant une relation de volence.

« Nous agissons dans l'objectif de protéger les femmes et les enfants de la violence familiale », a expliqué le premier ministre McGuinty.

« Nous sommes résolus à bâtir des collectivités sécuritaires et solides, et une collectivité ne peut être qu'aussi sécuritaire que les foyers qui l'habitent. Une collectivité ne peut être qu'aussi solide que le soutien qu'elle offre à ses citoyens les plus vulnérables. »

Le premier ministre a annoncé que le gouvernement :

  • débloquera 3,5 millions de dollars de plus pour créer des services d'hébergement de transition à l'intention des femmes et des enfants qui sont prêts à quitter les refuges.

  • investira 4,9 millions de dollars dans une campagne d'éducation et de sensibilisation de quatre ans, dans le but d'encourager les collectivités à briser le cycle de la violence.

  • améliorera la formation des agents de police, des procureurs de la Couronne et des autres travailleurs du réseau de justice criminelle, pour qu'ils évaluent mieux le potentiel de risque dans les situations de violence.

  • poursuivra les efforts conjoints en vue d'éliminer la violence familiale, en organisant une conférence provinciale qui permettra aux dirigeants communautaires, aux spécialistes et aux fournisseurs de services de partager les meilleures pratiques.

« La violence familiale ne sera pas tolérée », a affirmé Sandra Pupatello, ministre déléguée à la Condition féminine, qui présidera un nouveau comité ministériel chargé de prendre la tête de la lutte contre la violence familiale, à l'échelle du gouvernement.

« À courte échéance, nous trouvons de meilleurs moyens d'assurer la protection des femmes et des enfants. À longue échéance, nous voulons réduire l'incidence de la violence familiale. »

L'initiative est le fruit de consultations menées à l'échelle de la province par l'adjointe parlementaire au premier ministre, la députée provinciale pour Etobicoke-Lakeshore, Laurel Broten, qui a rencontré plus de 180 experts et travailleurs de première ligne et poursuivra son travail dans le cadre du comité ministériel.

« Nous avons renoué le dialogue avec les groupes dont l'opinion a été ignorée pendant trop longtemps. Nous voulons unir nos efforts en vue de briser le cycle de la violence », a souligné Mme Broten.

Le premier ministre McGuinty a ajouté : « Ces mesures sont des étapes importantes qui représentent un changement d'attitude et d'approche. Ce sont des pas dans la bonne voie, mais ce ne sont que des premiers pas. Nos efforts doivent se poursuivre jusqu'à ce que les femmes et les enfants cessent de vivre dans la peur. »

Document d’information

Partager

Sujets

Domicile et communauté Lois et sécurité Enfants et adolescents Femmes