Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le premier ministre place les résultats des soins de santé au premier plan

Communiqué archivé

Le premier ministre place les résultats des soins de santé au premier plan

L’Ontario œuvrera à la réduction du temps d’attente, à l'amélioration des soins primaires et au renouvellement des débats sur les soins de santé

Cabinet du premier ministre

MARKHAM -- L'Ontario privilégiera la question de l'obtention de meilleurs résultats pour les patients au lieu des traditionnelles chamailleries entre gouvernements, tandis que le débat national sur le financement et le futur des soins de santé reprendra cet été, a déclaré le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty.

« Les Ontariens veulent des périodes d'attente plus courtes pour les interventions importantes et les examens : soins contre le cancer, soins cardiaques, remplacements d'articulations, cataractes, examens IRM et tomodensitogrammes », a rappelé le premier ministre McGuinty aujourd'hui.

« Les Ontariens veulent une solution à la pénurie de médecins de famille qui touche plus de 130 collectivités de notre province, dont certaines grandes villes », a-t-il ajouté.

« Notre responsabilité est de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour apporter les changements que les Ontariens veulent et méritent. »

À la suite d'une rencontre récente avec le premier ministre McGuinty, le premier ministre Paul Martin a demandé aux premiers ministres de se réunir au cours de l'été.

La réunion des Premiers ministres de l'été coincidera avec une réunion des premiers ministres provinciaux qui aura lieu à Niagara-on-the-Lake du 28 au 30 juillet prochains sous la présidence du premier ministre McGuinty.

Lors d'un discours important devant la Registered Nurses Association of Ontario, M. McGuinty a révélé les priorités que l'Ontario annoncera à la rencontre :

  • Leadership. L'Ontario se tournera vers les solutions, au lieu de jouer le jeu de la politique, comme il l'a fait lorsque M. McGuinty s'est efforcé de sortir de l'impasse où avaient abouti les discussions sur la création d'un conseil national de la santé, qui rendra des comptes aux Canadiens.

  • Engagement sans équivoque envers les soins de santé. L'Ontario luttera contre toute tentative de nuire à son système universel d'assurance-santé, financé par les deniers publics, exactement comme il l'a fait avec la présentation de la Loi sur l'engagement d'assurer l'avenir de l'assurance-santé du gouvernement McGuinty, qui, si elle est adoptée, interdira la pratique de payer ses propres soins de santé pour être traité en priorité dans la province.

  • Réalisme au sujet du besoin de consolider l'assurance-santé pour les générations futures. M. McGuinty a déclaré qu'il était temps de corriger le « déséquilibre financier » qui plonge les provinces dans une lutte acharnée pour payer les coûts des soins de santé, qui grimpent en flèche au taux de huit pour cent par an.

  • Responsabilisation en priorité. L'Ontario a montré l'exemple lorsqu'il a imposé des conditions, de meilleurs résultats pour les patients et de meilleures conditions de travail pour les infirmières, à une enveloppe additionnelle de 385 millions de dollars pour les hôpitaux.

  • Désir de réforme réelle. L'Ontario investit dans des équipes de santé de la famille pour prodiguer des soins primaires, organiser des systèmes de soins de santé intégrés dans la collectivité, et mettre l'accent sur la prévention des maladies et la promotion de la santé.

  • Appel à une approche nationale, coordonnée, à la santé publique et aux maladies infectieuses, en réponse à d'importants rapports sur des crises, notamment l'épidémie de SRAS et la tragédie de l'eau à Walkerton.

« Voici les points que nous mettrons en valeur au forum canadien. Ce sont les priorités que nous suivons chez nous », a précisé M. McGuinty.

« Ce sont les objectifs qui apporteront aux Ontariens ce dont ils méritent : des résultats. »

Partager

Sujets

Santé et bien-être