Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

McGuinty engage son gouvernement envers l'excellence pour les élèves

Communiqué archivé

McGuinty engage son gouvernement envers l'excellence pour les élèves

Priorité absolue - Faire en sorte qu'à 12 ans les élèves aient des compétences élevées en littératie et numératie

Cabinet du premier ministre

RICHMOND HILL -- Le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, a déclaré aujourd'hui que le pilier du mandat de son gouvernement était d'apporter des améliorations radicales dans le secteur de l'éducation publique.

« Je suis convaincu que l'avenir de l'éducation publique se jouera au cours des quatre prochaines années », a indiqué le premier ministre McGuinty dans un discours important.

Il a précisé qu'il était temps de mettre fin à la dégradation de l'éducation publique marquée par des tendances inquiétantes :

  • Le nombre d'enfants fréquentant les écoles privées a augmenté de 40 pour 100 au cours des huit dernières années.

  • Cinquante pour cent des élèves qui entrent en 9e année soit ne terminent pas leur 12e année, soit abandonnent l'école après la 12e année et ce, bien qu'on prévoie que 60 pour 100 des nouveaux emplois seront offerts à des personnes qui ont fait des études après l'école secondaire.

« Nous sommes déterminés à développer le potentiel intellectuel, affectif et physique de tous nos élèves, a expliqué le premier ministre McGuinty. Notre programme permettra à nos élèves d'être parmi les mieux instruits au monde. »

Le premier ministre a ajouté que, dès ce printemps, l'éducation ferait l'objet d'une attention particulière afin que les élèves atteignent un niveau élevé en littératie et numératie avant l'âge de 12 ans, de façon qu'ils aient de bons résultats et puissent prendre des décisions judicieuses concernant leur avenir.

Le gouvernement McGuinty comparera les progrès réalisés à son objectif : que 75 pour 100 des élèves satisfassent aux normes provinciales dans les tests de lecture, d'écriture et de mathématiques effectués à l'échelle de la province - à l'heure actuelle, à peine un peu plus de la moitié d'entre eux y parviennent.

Le premier ministre McGuinty a annoncé un programme comprenant, notamment, les mesures suivantes :

  • réduire la taille des classes de la maternelle à la 3e année dès septembre prochain;

  • placer dans toutes les écoles élémentaires, pour la première fois et d'ici l'automne, des enseignants-conseils ayant suivi une formation spéciale en littératie et numératie;

  • créer un Secrétariat provincial du soutien à la littératie et à la numératie pour appuyer et coordonner les efforts.

« Nous nous sommes engagés à imposer un plafond de 20 élèves par classed'ici la fin de notre mandat, a déclaré le premier ministre. Nous commencerons à réaliser cet engagement à l'automne. »

Le premier ministre a également annoncé que notre concitoyen Michael Fullan, l'un des plus grands spécialistes mondiaux sur les changements positifs en éducation, travaillait avec lui et le ministre de l'Éducation, Gerard Kennedy, comme conseiller spécial.

« L'éducation publique doit libérer le potentiel de chaque élève, a déclaré le ministre de l'Éducation, Gerard Kennedy. Pour y parvenir, nous devons libérer le potentiel de l'éducation publique, de chaque école, ainsi que des enseignants et des auxiliaires. »

On annoncera davantage de fonds pour l'éducation dans le Budget du 18 mai et les budgets suivants, parce que l'éducation est la priorité absolue du gouvernement.

« Nos ressources sont limitées. Il faudra donc que nous fassions tous des sacrifices si nous voulons faire ce qui doit être fait pour l'éducation publique, et d'autres choses que la population attend du gouvernement. Mais nous n'avons pas le choix, car si nous ne prenons pas les mesures nécessaires, nous ne risquons pas seulement de retarder nos progrès, mais de perdre l'éducation publique, a expliqué le premier ministre McGuinty.

«Nous demandons à toute la population de prendre cet engagement avec nous. Nos enfants méritent tous les avantages qu'une excellente éducation peut offrir. Si nous jouons la carte de l'éducation publique comme il faut, nous aurons les meilleurs citoyens et travailleurs, nous renforcerons notre société et notre économie. L'éducation est la clé d'une qualité de vie sans pareille. »

Document d’information

Partager

Sujets

Éducation et formation Enfants et adolescents