Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Notes pour l'allocution de l'honorable Dalton McGuinty, premier ministre de l'Ontario en hommage À Hazel McCallion

Bulletin archivé

Notes pour l'allocution de l'honorable Dalton McGuinty, premier ministre de l'Ontario en hommage À Hazel McCallion

Cabinet du premier ministre

J'aimerais remercier la chambre de commerce de Mississauga pour avoir organisé ce merveilleux événement.

Ce n'est pas tout le monde en politique qui peut espérer le type de longévité que notre invitée d'honneur, la mairesse à vie McCallion, a atteinte.

Il est difficile de croire qu'elle a fait sa première campagne à la mairie en 1978.

Hazel a été élue par acclamation ou réélue en 1980, 1982, 1985, 1988, 1991, 1994, 1997, 2000 et 2003.

Mais, ce soir, il s'agit bien plus que de célébrer la longévité de Madame la Mairesse.

C'est sa productivité qui est son bilan le plus impressionnant.

C'est tout ce qu'elle a accompli pour la population de Mississauga et avec son concours.

En 1978, Mississauga comptait 280 000 personnes. Depuis, la population a plus que doublé.

On avait l'habitude de qualifier cette ville de cité-dortoir.

Maintenant, il s'agit du quatrième centre de sièges sociaux en importance au pays. Il abrite 52 des 500 compagnies qui apparaissent dans le U.S. Fortune 500 et 42 des 500 plus importantes compagnies canadiennes.

Bon nombre d'entre-vous, ici présents ce soir, représentent des compagnies qui ont pris la décision de venir s'installer ici.

En tant que Premier ministre, je vous remercie d'avoir choisi l'Ontario.

Et, en tant que Premier ministre, je veux remercier Hazel McCallion pour avoir tant fait pour faciliter votre décision.

La Mairesse a fait de Mississauga un endroit remarquable pour y faire des affaires.

Elle en a fait également un endroit remarquable pour vivre.

Son engagement envers les sports, la culture et les arts de même qu'à maintenir la ville propre ont doté Mississauga d'une extraordinaire qualité de vie.

Jetez simplement un coup d'œil à ce que vous avez accompli avec le secteur riverain.

Et lorsque Hazel travaille avec le Conseil pour veiller à ce que la ville vive selon ses moyens, elle s'assure que la communauté bâtit son avenir sur de solide fondation.

Elle est l'une des premiers maires d'une ville d'importance à s'être engagée au paiement au fur et à mesure et à vivre selon ses moyens.

Il s'agit d'un remarquable bilan de réalisations.

Ce soir, j'espère que la mairesse McCallion acceptera d'en tirer un peu de gloire car elle les attribue normalement à vous, les résidents et résidents de Mississauga qui travaillez si fort.

Ses contributions à notre province vont bien plus loin que ce qu'elle a accompli pour la communauté.

Elle est une grande promotrice d'une meilleure collaboration au sein de la RGT.

De cette façon, elle aide à bâtir une qualité de vie plus élevée pour la population de l'ensemble de la région.

Sa maîtrise des dossiers et sa force de conviction en font un défenseur efficace des questions municipales.

Je veux que vous sachiez que je partage l'engagement de la mairesse à renforcer notre province en renforçant nos villes et villages.

Nous travaillons avec nos partenaires municipaux à bâtir des communautés fortes.

J'emploie le mot « partenaires » très consciemment.

Nous ne pouvons faire de la micro-gestion de Queen's Park ou agir dictatorialement de Queen's Park.

Nous ne pouvons qu'offrir les services et fournir les infrastructures sur lesquels les Ontariens et Ontariennes comptent que si nous travaillons ensemble.

Nous nous sommes engagés à donner aux municipalités les outils et l'autonomie dont elles ont besoin pour réussir.

Madame la Mairesse, vous avez de très fermes opinions sur la façon dont les gouvernements sont structurés et vous avez des intérêts particuliers dans le dossier de la défusion de la région de Peel.

Mon gouvernement est prêt à travailler avec vous et les autres leaders de Peel pour trouver une solution.

Je veux que vous sachiez que ma porte vous est à jamais ouverte et je serai toujours prêt à discuter de tout dossier avec vous.

Mais, il y a une exception : s'il vous plaît, ne venez jamais me dire que vous quittez la vie publique.

Nous comprendrions si vous vouliez un peu de répit mais votre ville a besoin de vous, votre province a besoin de vous et notre démocratie a besoin de vous.

Nous avons besoin de votre candeur, de votre vigueur et de votre vitalité.

Nous avons besoin de votre dynamisme et de votre détermination.

Nous avons besoin de votre leadership.

Je sais que, de temps en temps, les médias vous ont surnommée l'ouragan Hazel.

Mais je n'ai jamais pensé que ce nom vous convenait.

Les ouragans détruisent des choses.

Vous bâtissez des choses.

Madame la mairesse :

Vous avez bâti une communauté forte.

Vous avez bâti une meilleure province.

Vous cumulez un bilan remarquable au service de la population.

Pour tout ce que vous avez construit, pour tout ce que vous avez fait et pour tout ce que vous êtes...

Au nom de tous les Ontariens et Ontariennes,

Je vous dis merci.

Partager

Sujets

Arts et culture