Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Protéger les femmes et les enfants contre la violence familiale

Document d'information archivé

Protéger les femmes et les enfants contre la violence familiale

Cabinet du premier ministre

FAIRE PREUVE DE LEADERSHIP

Peu après son entrée en fonction, le premier ministre de l'Ontario, M. Dalton McGuinty, a rencontré des membres du personnel de première ligne afin d'obtenir leurs conseils sur la manière de mieux protéger les femmes et les enfants contre la violence familiale. Il a demandé à son adjointe parlementaire, la députée provinciale Laurel Broten, de consulter les intervenants et de définir des réformes possibles pour lutter contre la violence familiale.

Mme Broten a participé à 30 réunions auxquelles ont participé plus de 180 spécialistes et membres du personnel de première ligne afin d'aider le gouvernement à mieux comprendre comment lutter contre la violence familiale.

PRENDRE DES MESURES

Le gouvernement s'est attaqué à deux questions liées à l'indépendance économique des femmes, laquelle constitue un facteur clé pour leur sécurité : il a augmenté le salaire minimum et il a accru le soutien pour les services de garde d'enfants.

L'annonce d'aujourd'hui se veut le premier pas d'une démarche à long terme qui vise à mieux protéger les femmes et les enfants.

Foyers d'hébergement transitoire

Le gouvernement versera 3,5 millions de dollars chaque année pour fournir du soutien aux femmes et aux enfants dans des foyers d'hébergement transitoire. Ces foyers représentent pour les femmes et les enfants un lieu d'hébergement sûr où ils peuvent rétablir leur vie sans violence.

Le gouvernement entreprendra également des consultations auprès des intervenants sur la manière d'améliorer les foyers d'hébergement transitoire dans le contexte de la stratégie gouvernementale en matière de logement abordable.

Projet pilote -- Outil d'évaluation des risques

Le gouvernement mène un projet pilote en vue de former les policiers et policières, les procureurs de la Couronne et d'autres personnes du système de justice pénale à mieux évaluer les risques dans les situations de violence. En utilisant l'outil d'Évaluation du risque de violence familiale en Ontario (ERVFO), ils apprendront à repérer rapidement les « variables prédictives » de la violence familiale. L'outil d'évaluation des risques a été élaboré à la suite des recommandations des jurys May/Iles et Hadley.

Campagne d'éducation et de prévention

Grâce à des campagnes d'éducation et de sensibilisation, le gouvernement contribuera à mobiliser les collectivités en matière de lutte contre la violence familiale. Pour rompre le cycle de la violence, il faudra compter sur la participation de tous -- depuis les gouvernements et les entreprises en passant par les collectivités.

La petite enfance est une période cruciale pour inculquer des valeurs et des attitudes positives à l'égard des relations. Les garçons qui sont témoins de violence dans leur famille sont plus susceptibles d'adopter un comportement violent. Quant aux filles qui sont témoins de violence, elles sont plus susceptibles de devenir des victimes. La campagne d'éducation publique aide les enfants et les jeunes à établir des relations saines et équitables et incite les jeunes à rompre le cycle de la violence.

Conférence provinciale sur la violence familiale

Le gouvernement tiendra une conférence provinciale sur la violence familiale qui réunira des leaders communautaires, des spécialistes et des fournisseurs de services afin de discuter des meilleures pratiques en matière de prévention de la violence et de soutien aux victimes. Les travaux de recherche et les consultations indiquent que nombre de collectivités de l'Ontario et d'ailleurs ont recours à diverses méthodes innovatrices pour lutter contre la violence familiale.

Comité directeur interministériel de la violence familiale

La ministre déléguée à la Condition féminine présidera le comité directeur interministériel de la violence familiale, lequel sera composé de ministres clés et de Laurel Broten, députée provinciale. Le comité fera une priorité de la lutte contre la violence familiale et agira comme chef de file pour ce qui est d'élaborer une approche intégrée tenant pleinement compte des commentaires formulés par une vaste gamme d'intervenants.

Voici les ministres membres du comité :

  • Ministre des Services sociaux et communautaires et ministre déléguée à la Condition féminine (présidente)
  • Procureur général
  • Ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels
  • Ministre du Développement du Nord et des Mines
  • Ministre de l'Éducation
  • Ministre des Affaires municipales et du Logement
  • Ministre de la Santé et des Soins de longue durée
  • Ministre du Travail
  • Ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse
  • Ministre déléguée aux Affaires francophones
  • Ministre du Renouvellement de l'infrastructure publique

Partager

Sujets

Domicile et communauté Lois et sécurité Enfants et adolescents Femmes