Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le plan du changement fera passer l'Ontario de la dernière à la première position en matière de vaccination des enfants

Communiqué archivé

Le plan du changement fera passer l'Ontario de la dernière à la première position en matière de vaccination des enfants

Les vaccins contre la varicelle, la méningite et l'infection pneumococcique permettront aux familles d'économiser plus de 600 $ par enfant

Cabinet du premier ministre

TORONTO -- Le Plan du changement permettra aux enfants de l'Ontario de demeurer en santé en couvrant le coût de la vaccination des enfants contre la varicelle, la méningite et l'infection pneumococcique, une cause majeure de pneumonie, a déclaré aujourd'hui le premier ministre McGuinty.

« Jusqu'à maintenant, les familles qui ne pouvaient pas se permettre de payer plus de 600 $ par enfant pour ces vaccins devaient s'en passer, » a soutenu le premier ministre au cours d'une table ronde avec des médecins et des infirmières au Hospital for Sick Children de Toronto.

« C'est un risque qu'aucune famille ne devrait être forcée de prendre. C'est un risque que l'Ontario cessera de prendre. »

En assumant le coût de ces trois vaccins, le Plan du changement permettra aux parents ontariens d'économiser plus de 600 $ par enfant au cours de sa première année de vie.

« Je veux remercier le premier ministre pour ce changement positif consistant à inclure dans la routine de vaccination de la province les vaccins antiméningococcique et contre la méningite à pneumocoques », de dire Kathryn Blain, présidente de la Meningitis Research Foundation of Canada, qui a perdu son fils en 1995 suite à une septicémie antiméningococcique.

« L'Ontario fait preuve d'un véritable leadership et a pris une mesure très importante en décidant que les enfants n'auront plus à souffrir lorsqu'il existe des vaccins pour les protéger. Nous espérons que les autres provinces emboîteront le pas. »

Ce changement fera en sorte que l'Ontario, qui avait l'un des pires bilans en immunisation au Canada, deviendra un chef de file à ce chapitre. L'Ontario devient la deuxième province qui offre tous les vaccins nécessaires aux enfants.

« Ces vaccins aideront nos enfants à demeurer en santé en prévenant les maladies et ils nous permettront d'économiser les fonds consacrés à la santé en s'assurant que les Ontariens et Ontariennes les plus jeunes n'aient pas besoin d'aller à l'hôpital, » a déclaré le premier ministre.

« Notre plan permettra d'obtenir les résultats en santé auxquels la population s'attend. C'est là le type de changements que nous lui offrons, en son nom, et avec son aide, » a-t-il ajouté.


Pages du ministère :

Document d’information

Partager

Sujets

Santé et bien-être Enfants et adolescents