Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Partager un continent, partager des solutions

Communiqué archivé

Partager un continent, partager des solutions

McGuinty presse l’Ontario et les É.U. de travailler ensemble sur la sécurité frontalière et l’assainissement de l’air

Cabinet du premier ministre

WASHINGTON -- L'Ontario et les États-Unis devraient utiliser leur longue histoire d'amitié et d'échanges productifs pour trouver des solutions nord-américaines à leurs défis communs, de dire le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty.

« L'avenir de l'Amérique du Nord est également celui de l'Ontario. Travaillons donc ensemble pour relever les grands défis industriels, sociaux, énergétiques, environnementaux de même qu'en matière de sécurité et d'infrastructures auxquels fait face le continent », de dire le premier ministre McGuinty lors d'un discours devant le Conseil des gens d'affaires Canada-États-Unis à Washington, D.C.

Le premier ministre McGuinty a réitéré l'engagement de l'Ontario à remplacer la production d'électricité avec combustion au charbon par des sources énergétiques propres. En retour, il a réclamé des normes plus sévères en matières d'émissions polluantes pour les centaines de vieilles centrales électriques à combustion au charbon qui doivent être rénovées aux É.U.

« Retroussons nos manches et corrigeons la situation pour les familles de deux côtés de la frontière. »

Soulignant la profonde affection qui unit L'Ontario a son voisin du Sud, voici ce que le premier ministre McGuinty a dit : « Nous avons bâti la relation économique la plus puissante au monde mais ces infirmières, infirmiers et pompiers canadiens qui ont désespérément tenté de se rendre à New York lors des premiers jours qui ont suivi le 11 septembre sont une preuve évidente que notre relation se base sur quelque chose de bien plus profond que de simples échanges commerciaux. »

Le premier ministre McGuinty dit que l'Ontario va continuer d'exercer un leadership dans les affaires nord-américaines.

« Nous avons été un ardent défenseur d'une collaboration à l'échelle continentale et de liens plus étroits parce que notre passé démontre que ce qui est bon pour l'un est également bon pour tous. »

Le premier ministre McGuinty a dit que l'Ontario et les États-Unis doivent travailler ensemble de manière créative pour maintenir la frontière sécuritaire et ouverte.

« L'Ontario sera un allié précieux dans la guerre contre le terrorisme. Nous n'allons pas permettre que l'on nous utilise comme base pour de futures opérations terroristes contre les États-Unis. Nous ne serons pas exploités et nous serons vigilants. »

« Les délais à la frontière ont de plus en plus d'effets sur la compétitivité de l'Ontario, menaçant nos liens vitaux dans le secteur automobile avec le Michigan et nuisant considérablement au tourisme », de dire le premier ministre McGuinty.

« Des entreprises au complet sont en jeu de même que les emplois, les revenus gouvernementaux et les importants programmes et services publics qu'elles soutiennent. »

Le premier ministre McGuinty a dit que la commission binationale sur la gestion frontalière doit être plus efficace et il a réitéré sa proposition faite pour la première fois il y a un mois à Detroit concernant la création d'une zone binationale à la frontière visant à faciliter le prédédouanement des personnes et des biens.

L'Ontario est le troisième partenaire commercial en importance des États-Unis après le Canada et le Mexique. Les échanges commerciaux bilatéraux entre l'Ontario les États-Unis totalisent près de 900 millions de dollars par jour. Des millions d'emplois des deux côtés de la frontière dépendent directement du commerce entre l'Ontario et les États-Unis.

« Tentons d'être des alliés plus proches, de telle sorte que nous puissions relever les défis auxquels nous faisons face ensemble et offrir ce que veulent nos deux populations : une économie prospère, une société sécuritaire et une qualité de vie qui est sans pareil », de dire monsieur McGuinty.

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement