Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

McGuinty incite le gouvernement fédéral à contribuer à réduire les périodes d'attente dans le secteur de la santé

Communiqué archivé

McGuinty incite le gouvernement fédéral à contribuer à réduire les périodes d'attente dans le secteur de la santé

Appel renouvelé en faveur d’un programme national d’assurance-médicaments

Cabinet du premier ministre

OTTAWA -- Un programme d'assurance-médicaments financé par le gouvernement fédéral améliorerait le système de santé au Canada et contribuerait à réduire les périodes d'attente pour des actes médicaux importants. C'est ce qu'a déclaré aujourd'hui le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty.

« Quand une personne fait face à la maladie, qu'elle trouve douloureux de marcher ou presque impossible de voir, la dernière chose qu'elle souhaite, c'est d'être obligée d'attendre pour obtenir les soins dont elle a besoin, a dit le premier ministre McGuinty. Cette personne a besoin de soins à l'un des moments les plus importants de sa vie. C'est la raison pour laquelle la grande priorité de l'Ontario consiste à réduire les périodes d'attente pour l'obtention de services de santé de qualité. »

Prenant la parole à la faculté de médecine de l'Université d'Ottawa, M. McGuinty a décrit la stratégie de gouvernement en vue de réduire les périodes d'attente dans cinq domaines clés : remplacements de la hanche et de l'articulation complète du genou; chirurgies de la cataracte; certains traitements en cancérologie, dont la radiothérapie; certains traitements en cardiologie, dont la chirurgie; et les services d'imagerie par résonance magnétique.

Le premier ministre McGuinty a déclaré que son gouvernement avait un plan d'action visant à améliorer les services de santé en Ontario, mais qu'il lui fallait davantage de ressources. Il a demandé au gouvernement fédéral d'appuyer la création d'un régime national d'assurance-médicaments, une initiative que les premiers ministres ont approuvée à l'unanimité plus tôt cet été.

« Si le gouvernement fédéral assumait en entier le coût des médicaments d'ordonnance, nous disposerions d'un montant supplémentaire de 3,7 milliards de dollars pour répondre aux attentes prioritaires de la population de l'Ontario : un plus grand nombre de médecins, d'infirmières et d'infirmiers, la réduction des périodes d'attente ainsi qu'un accès amélioré aux services d'imagerie par résonance magnétique et de tomographie par ordinateur », a dit M. McGuinty.

Les premiers ministres des provinces et des territoires rencontreront le premier ministre Paul Martin dans deux semaines afin de discuter de l'avenir du régime d'assurance-santé. Le premier ministre McGuinty a dit que le temps des jeux politiques était révolu, et qu'il fallait accomplir des progrès réels pour faire en sorte que le système de santé réponde aux besoins des Canadiens aujourd'hui et qu'il soit viable pour les générations de demain.

« Les défis que nous avons à relever sont si grands que nous devons absolument agir si nous voulons être en mesure de fournir les services de santé que veulent et méritent les Ontariens et, en fait, tous les Canadiens, a soutenu M. McGuinty. Mais nous ne pouvons tout faire d'un seul coup, et nous ne pouvons y parvenir seuls. Nous avons besoin de l'aide fédérale, et nous en avons besoin dès maintenant. »

Partager

Sujets

Santé et bien-être