Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Neuf nouveaux centres d'irm réduiront les périodes d'attente

Communiqué archivé

Neuf nouveaux centres d'irm réduiront les périodes d'attente

Le premier ministre inaugure un nouveau centre d’IRM au Queensway Carleton Hospital d’Ottawa

Cabinet du premier ministre

OTTAWA -- Les Ontariens peuvent compter sur une réduction des périodes d'attente pour les services d'imagerie par résonance magnétique (IRM) grâce un plan dynamique d'ouverture de neuf nouveaux centres d'IRM, qui prévoit également le retour des services d'IRM à but lucratif dans le système de la santé publique, a déclaré le premier ministre Dalton McGuinty.

« Pour assurer la santé des Ontariens, nous devons réduire le temps d'attente pour les services médicaux importants, comme les IRM, a affirmé le premier ministre McGuinty. Nous avançons à grands pas vers cet objectif. »

Le premier ministre a prononcé ces paroles lors de l'inauguration du nouveau centre d'IRM au Queensway Carleton Hospital d'Ottawa.

C'est l'un des deux nouveaux centres d'IRM prévus pour la ville, en attendant l'ouverture prochaine du second à l'Hôpital Montfort. Ottawa souffre des périodes d'attente les plus longues pour les services d'IRM dans la province.

Avec l'ouverture du centre du Queensway Carleton Hospital, le gouvernement marque une étape de plus dans la réalisation de son engagement à ouvrir de nouveaux centres d'IRM ou à agrandir les centres existants dans la province.

Trois villes, Ottawa, Owen Sound et Oakville, bénéficient déjà de nouveaux centres ou de centres agrandis.

D'ici mars, trois autres centres d'IRM seront ouverts à Markham, Richmond Hill et Ottawa.

Les trois derniers, à Niagara Falls, London et Windsor, sont prévus pour la fin 2005 ou le début 2006.

Par ailleurs, la province a entamé des négociations en vue d'intégrer au système public des services d'IRM à but lucratif.

À ce jour, trois centres d'IRM, situés à Kingston, Kitchener et Richmond Hill, ont été « rapatriés ». Les heures de fonctionnement de ces centres ont été prolongées de manière importante de telle sorte que plus de personnes résidant dans ces collectivités auront accès à un examen par IRM, lorsqu'elles en ont besoin.

« En tant que Canadiens et Ontariens, nous croyons que les soins de santé devraient être disponibles en fonction de la gravité de l'état du patient, et non en fonction de sa richesse », a fait remarquer le premier ministre McGuinty.

« Selon notre plan, les services d'IRM répondront aux besoins de la communauté, non du gain. »

Le ministre de la Santé, George Smitherman, a insisté sur le fait qu'il n'y avait pas de solution magique au problème des périodes d'attente, mais que le gouvernement faisait des progrès importants sur ce plan.

« L'expansion des services d'IRM, que nous réalisons aujourd'hui, réduira considérablement les périodes d'attente pour cette procédure de diagnostic importante, dans les collectivités de la province », a ajouté M. Smitherman.

Le premier ministre McGuinty a déclaré que son gouvernement était résolu à réaliser des résultats mesurables dans le domaine des soins de santé, pour assurer aux Ontariens l'accès à des soins de qualité, quand et où ils en ont besoin.


Pages du ministère :

Partager

Sujets

Santé et bien-être