Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le sommet du premier ministre explore de nouvelles possibilités pour le secteur agro-alimentaire

Communiqué archivé

Le sommet du premier ministre explore de nouvelles possibilités pour le secteur agro-alimentaire

Le premier sommet en son genre trace la voie afin de renforcer l’industrie agro-alimentaire

Cabinet du premier ministre

TORONTO -- Le premier sommet agro-alimentaire annuel de l'Ontario contribue à forger une vision partagée qui permettra à l'industrie de saisir de nouvelles occasions croit le premier ministre, Dalton McGuinty.

« Ce sommet porte sur l'élaboration d'une vision commune pour l'avenir du secteur agro-alimentaire en Ontario pour les cinq, dix, voire quinze prochaines années », a déclaré le premier ministre McGuinty.

« Je tiens à féliciter les fermiers et les représentants de l'industrie alimentaire pour leur leadership et à les remercier d'aider à faire de l'Ontario un chef de file mondial en matière d'agriculture et d'alimentation », a-t-il ajouté.

Ce sommet a rassemblé des fermiers ainsi que des représentants du gouvernement et de l'industrie alimentaire afin de préciser certains des enjeux et possibilités intéressant le secteur, tels que :

  • stimuler la demande auprès des consommateurs pour des aliments sains, nutritifs et produits de manière respectueuse de l'environnement;
  • stimuler la demande pour les carburants renouvelables tels que l'éthanol et le biodiésel;
  • rendre l'Ontario plus concurrentiel en élaborant de nouveaux produits et en créant de nouveaux marchés.

Le premier ministre McGuinty a remercié les participants d'avoir adopté une vision à long terme et les a encouragés à saisir les occasions présentées par les nouvelles tendances et technologies qui feront du secteur agro-alimentaire de l'Ontario un chef de file et contribueront à augmenter la prospérité de la province.

Le sommet repose sur des progrès considérables réalisés par le gouvernement dans ce secteur. Les initiatives clés comprennent les suivantes :

  • fournir un financement fédéral-provincial allant jusqu'à 396,5 millions de dollars pour les fermiers et les membres de l'industrie touchés par la maladie de la vache folle -- sur cette somme, ce sont 138,5 millions de dollars qui proviennent de l'Ontario;
  • fournir 20 millions de dollars dans le cadre du Programme d'aide financière en matière de gestion des éléments nutritifs afin d'aider les grands élevages à mieux protéger l'environnement;
  • améliorer le système d'inspection de la viande de l'Ontario en embauchant 61 inspecteurs supplémentaires à temps plein et 61 inspecteurs à temps partiel;
  • aider à transmettre les traditions agricoles aux générations futures en offrant une exemption des droits de cession immobilière pour les fermes dont la propriété est transférée entre membres d'une même famille.

« En travaillant ensemble, nous pouvons élaborer une vision pour l'avenir de ce secteur d'importance capitale pour notre économie, a soutenu le premier ministre. Ensemble, nous pouvons faire de l'agriculture et de l'industrie alimentaire de l'Ontario l'envie du monde entier. »


Pages du ministère :

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement