Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Combler le fossé en lecture

Communiqué archivé

Combler le fossé en lecture

Le premier ministre et Michael « Pinball » Clemons encouragent les garçons à lire pour réussir

Cabinet du premier ministre

TORONTO -- Le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, invite tous les élèves, tout particulièrement les garçons en Ontario, à lire tous les jours.

« Lisez ce qui vous intéresse. Lisez ce que vous voulez lire. Lisez par vous-mêmes, avec votre mère ou votre père ou avec vos amis. Mais lisez tous les jours », de dire aujourd'hui le premier ministre McGuinty aux élèves de l'école publique Howard.

« C'est le meilleur moyen d'apprendre et d'avoir du plaisir. Et c'est le meilleur moyen d'assurer votre réussite et la réussite future de notre province. »

Le premier ministre McGuinty était accompagné du ministre de l'éducation, Gerard Kennedy, de l'entraîneur en chef, « Pinball » Clemons, du receveur, Tony Miles, et du joueur de seconde ligne, Randy Srochenski, qui ont remporté la coupe Grey avec les Argonauts de Toronto.

«Les champions lisent parce que les champions savent que, si vous voulez être concurrentiels et si vous voulez gagner, vous devez continuer à apprendre et à avoir du plaisir », de dire monsieur Clemons. « Et c'est ce que vous offre la lecture. »

Le premier ministre McGuinty et l'entraîneur Clemons ont tous deux mis au défi les garçons de combler ce que certains spécialistes appellent le « fossé de la littératie ».

Selon des résultats de tests obtenus en Ontario et dans l'ensemble du monde, les garçons traînent derrière les filles en lecture et en écriture.

Par exemple, des tests à l'échelle de la province pour les élèves de 6e année de langue anglaise en 2003-2004 ont démontré que 51 pour cent des garçons répondent aux normes provinciales en lecture comparativement à 65 pour cent des filles.

Les éducateurs croient qu'il y a un lien direct entre ce fossé et des statistiques qui démontrent que les garçons sont plus susceptibles de décrocher de l'école secondaire et de ne pas fréquenter l'université que les filles.

La province a bon nombre de projets en cours pour corriger la situation :

  • Une nouvelle brochure de 59 pages, intitulée Moi, lire? Tu blagues! Guide pratique pour aider les garçons en matière de littératie, est offerte dans toutes les écoles élémentaires et secondaires de l'ensemble de l'Ontario.
  • Des spécialistes et des éducateurs de renom partageront des stratégies qui ont fait leurs preuves lors d'un important symposium sur la littératie des garçons qui aura lieu les 25 et 26 janvier 2005 à Toronto.
  • Étant donné que des recherches démontrent que des exemples masculins positifs peuvent encourager les garçons à lire, le gouvernement a demandé l'aide des Argos pour diffuser ce message.
  • Une augmentation des investissements pour des programmes tels que l'anglais langue seconde et pour aider les élèves en difficulté aidera à combler le fossé.

Un nouveau secrétariat à la littératie et à la numératie travaille avec les conseils, les enseignants et les directeurs pour veiller à ce que chaque enfant puisse lire, écrire et faire des mathématiques à un niveau avancé d'ici l'âge de 12 ans. L'objectif du gouvernement est de veiller à ce que 75 % des élèves répondent aux normes provinciales en littératie et en numératie d'ici 2008.

Le premier ministre McGuinty a demandé aux parents de prendre le temps de lire avec leurs enfants et de les encourager à lire par eux-mêmes. (Un document d'information ci-joint donne quelques conseils aux parents sur la façon d'encourager les garçons à lire.)

« Je sais à quel point la vie de famille peut être affairée et je suis conscient des nombreuses demandes que l'on impose aux parents de nos jours. Mais cela est le meilleur moyen d'assurer la réussite de nos enfants de même que la réussite de notre province pour bien longtemps », de dire le premier ministre McGuinty.

L'entraîneur en chef Clemons et les Argos se joindront au ministre de l'Éducation, Gerard Kennedy, lors des événements prévus aujourd'hui dans bon nombre d'écoles de l'Ontario.

« Comme le dit souvent le premier ministre, il va falloir travailler tous ensemble, enseignants et directeurs, parents et chefs de la communauté, comme les Argos, pour libérer le potentiel de chaque élève de l'Ontario », de dire monsieur Kennedy.


Pages du ministère :

Document d’information

Partager

Sujets

Éducation et formation Enfants et adolescents