Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La ceinture de verdure de l'Ontario propose une planification intelligente

Document d'information archivé

La ceinture de verdure de l'Ontario propose une planification intelligente

Cabinet du premier ministre

La Golden Horseshoe est l'une des régions en Amérique du Nord qui a une des croissances les plus rapides. D'ici 2031, environ quatre millions de personnes, soit à peu près la population combinée de Vancouver, Calgary et Edmonton, devraient s'installer dans la grande région de Golden Horseshoe.

Cette croissance créera environ deux millions d'emplois de plus et donnera une nouvelle force à notre économie.

Cela nous oblige également à relever d'importants défis en ce qui a trait à une planification et une croissance bien gérée de la Golden Horseshoe. C'est pourquoi l'Ontario a besoin de stratégies à longue échéance pour maintenir nos communautés et notre économie fortes de même que notre environnement sain.

La ceinture de verdure

L'objectif de la ceinture de verdure est de protéger des terres agricoles écologiquement vulnérables. Il s'agit d'une étape clé dans la planification d'une croissance explosive de la population.

La ceinture de verdure a pour objectifs :

  • De soutenir l'agriculture

  • De veiller à ce que l'environnement demeure sain

  • D'offrir des possibilités de croissance qui seront étudiées dans les villes et villages à l'extérieur de la ceinture, tout en soutenant des communautés rurales dynamiques à l'intérieur de la ceinture

  • D'offrir des activités de loisirs et autres à l'extérieur pour soutenir les besoins de notre population en grande croissance.

Place à la croissance

Place à la croissance est un plan de croissance qui présente notre vision à longue échéance pour les 30 prochaines années de la grande région de la Golden Horseshoe. Elle se fonde et est complémentaire au plan de protection de la ceinture de verdure en proposant de diriger la croissance dans les centres urbains et d'identifier un processus de protection des espaces verts viables, les systèmes naturels et les régions agricoles au-delà de la ceinture de verdure.

Préservation des terres agricoles

La ceinture de verdure interdit les nouveaux développements urbains dans les régions de culture spécialisée, telles que la Holland Marsh et les terres viticoles et de culture des fruits tendres de la péninsule de Niagara. Il interdit également l'utilisation des terres agricoles à fort rendement pour tout usage non relié à l'agriculture.

Les régions agricoles à fort rendement conservent la flexibilité des utilisations commerciales et industrielles qui sont reliées à l'agriculture, telle que la production des étals de marché, les magasins d'équipement agricole ou les entreprises vinicoles.

Protection de notre environnement

La ceinture de verdure interdit également tout nouveau développement urbain sur les terres humides et forêts. Plus particulièrement, il vise à protéger les ressources en eau des effets du développement, empêcher la contamination, protéger les rivages et renforcer les liens de la vallée fluviale entre la moraine Oak Ridges, l'escarpement du Niagara, le lac Ontario et le lac Simcoe.

Promotion de communautés rurales saines

Pour promouvoir des communautés rurales saines, la ceinture de verdure permet de modestes expansions des villes et villages tous les 10 ans, alors que le plan de la ceinture de verdure est révisé. Toutefois, cela ne peut se faire que si les services d'égout et d'aqueduc peuvent suffire à la croissance.

La ceinture de verdure permet également le développement d'infrastructures telles que les routes, qui sont soumises aux critères environnementaux et aux dispositions de la Loi sur l'évaluation environnementale.

Loisirs et tourisme

La ceinture de verdure favorise toute une gamme d'activités touristiques, sportives et de loisir. Elle encourage la création d'un parc-forêt, d'un espace ouvert, d'une stratégie de sentiers qui permettra d'identifier des terres publiques et autres terres accessibles.

Partager

Sujets

Environnement et énergie