Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement McGuinty ferme la centrale électrique de Lakeview pour rendre l'air plus propre et assurer une meilleure santé

Communiqué archivé

Le gouvernement McGuinty ferme la centrale électrique de Lakeview pour rendre l'air plus propre et assurer une meilleure santé

La fermeture de la centrale de Lakeview élimine le plus grand pollueur de la région du Grand-Toronto

Cabinet du premier ministre

MISSISSAUGA -- La fermeture de la première centrale électrique à combustion au charbon de l'Ontario est une étape historique qui purifiera l'air que respirent les Ontariens et Ontariennes, de dire le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty.

« Nous éliminons la plus grande source de pollution de l'air de la région du Grand-Toronto », de dire le premier ministre McGuinty. « Nous fermons Lakeview à jamais pour avoir de l'air propre, une meilleure santé et pour le bien des familles de l'Ontario. »

Lakeview est la première des cinq centrales électriques à combustion au charbon de l'Ontario à fermer ses portes dans le cadre du plan du gouvernement visant à remplacer la combustion au charbon. La fermeture de Lakeview signifie l'élimination de 26 pour cent de l'anhydride sulfureux et de huit pour cent des émissions d'oxyde d'azote dans la région du Grand-Toronto. Cela correspond à retirer l'équivalent de 500 000 voitures de la route. Cela éliminera également près de deux millions de tonnes de gaz à effet de serre et cela constitue une partie importante de la réponse du Canada au protocole de Kyoto.

Dans une étude rendue publique cette semaine, on dévoile les coûts cachés en matière de santé et d'environnement reliés à la production d'électricité au charbon. Cette étude établit un lien entre la pollution de l'air, les émissions liées à la combustion au charbon et jusqu'à 668 décès prématurés, 928 admissions dans les hôpitaux et 1 100 visites aux services d'urgence en Ontario par année.

« Le véritable prix de l'utilisation du charbon pour produire de l'électricité est élevé de manière inacceptable. La combustion du charbon augmente la pollution de l'air et cela contribue à une augmentation des décès prématurés, des symptômes reliés à l'asthme et du brouillard de pollution. Et cela relâche de vastes quantités de gaz à effet de serre dans l'atmosphère », de dire Dwight Duncan, ministre de l'Énergie. « Notre plan pour éliminer le charbon réduira de

30 mégatonnes par année les émissions de gaz à effet de serre au Canada, soit plus que toutes les émissions de gaz à effet de serre produites par le Manitoba ou le Nouveau-Brunswick. »

« Ceci est une bonne nouvelle pour la santé de nos patients », de dire le Dr John Rabin, président de l'Ontario Medical Association. « Les médecins de l'Ontario traitent ceux et celles qui souffrent des effets de la pollution de l'air et nous sommes ravis que cette importante source de pollution soit éliminée. »

Le gouvernement McGuinty donne suite à une vaste gamme de solutions de rechange en matière de production d'énergie, incluant la remise à neuf de centrales nucléaires, l'augmentation de l'usage du gaz naturel et la capacité de produire de l'énergie renouvelable pour veiller à ce que l'Ontario dispose d'un approvisionnement fiable en énergie.

Le gouvernement a signé des contrats pour obtenir 2 000 mégawatts en nouvel approvisionnement d'énergie renouvelable, de production plus propre au gaz naturel et projets de gestion de la demande. Il est également en train de mettre sur pied des programmes de conservation et des ententes avec les provinces avoisinantes pour importer de l'énergie hydroélectrique.

« C'est en cherchant des solutions de rechange au charbon que nous purifions l'air et bâtissons un Ontario plus sain dès maintenant et pour le futur », de dire le premier ministre McGuinty. « Nous créons une qualité de vie pour les Ontariens et Ontariennes qui est sans pareille. »

Partager

Sujets

Environnement et énergie Santé et bien-être