Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Passage frontalier Windsor-Detroit

Document d'information archivé

Passage frontalier Windsor-Detroit

Cabinet du premier ministre

Le passage frontalier Windsor-Detroit est une artère de transport essentielle entre le Canada et les États-Unis. Il constitue le corridor commercial international le plus achalandé en Amérique du Nord et le passage frontalier le plus important au Canada. Plus de 16 millions de voitures et de camions le traversent chaque année et en 2003, des marchandises d'une valeur approximative de 140 milliards de dollars l'ont franchi.

Le passage frontalier Windsor-Detroit comprend :

  • le pont Ambassador
  • le tunnel Detroit-Windsor
  • le tunnel ferroviaire du Canadien Pacifique
  • le traversier pour camions Detroit-Windsor

Les gouvernements du Canada et des États-Unis sont déterminés à faire en sorte que le passage frontalier Windsor Detroit soit efficace et sûr. L'accroissement de la capacité frontalière est une priorité nationale dans les deux pays, car elle est nécessaire pour appuyer l'économie dynamique juste à temps au Canada et aux États-Unis.

Un partenariat binational

Dans le cadre d'un partenariat binational, les gouvernements du Canada, des États-Unis, de l'Ontario et du Michigan vont de l'avant avec la mise en œuvre d'une stratégie de transport qui s'étendra sur 30 ans pour relever les nombreux défis qui se posent au passage frontalier Windsor-Detroit, y compris les échanges commerciaux libres et sécuritaires, les questions de sûreté, les préoccupations environnementales et les répercussions sur les collectivités.

Le partenariat binational entreprend actuellement la prochaine phase du processus, soit une évaluation environnementale binationale coordonnée. Cette évaluation permettra aux gouvernements de décider de l'emplacement d'un nouveau passage international frontalier ou d'un passage amélioré, en tenant compte des répercussions sur l'environnement et les collectivités locales.

Les travaux d'évaluation environnementale seront terminés à la fin de 2007, auquel moment le Partenariat binational aura élaboré un projet destiné à accroître la capacité frontalière dans la région Windsor-Detroit, tenu des consultations et effectué une étude préliminaire sur la question. Une étude détaillée, l'acquisition de biens et les travaux de construction suivront et, en 2013, la région disposera d'une capacité frontalière additionnelle, à peu près au même moment où le pont Ambassador pourrait atteindre sa pleine capacité.

Un certain nombre de propositions pour l'aménagement de nouveaux passages frontaliers ou pour l'accroissement de la capacité du corridor actuel ont déjà été présentées. Ces propositions, de même que le rapport Schwartz récemment rendu public par la Ville de Windsor, s'avèreront des sources précieuses de renseignements tout au long du processus. Le Partenariat étudiera toutes ces propositions, ainsi que d'autres suggestions présentées par les intervenants.

Solutions à court et à moyen terme

Comme la mise en œuvre d'une solution à long terme prendra du temps, les gouvernements du Canada, des États Unis, de l'Ontario et du Michigan, ainsi que les administrations locales, ont décidé de mettre en place des mesures à court et à moyen terme pour soulager l'encombrement à la frontière et améliorer la circulation aux passages frontaliers existants.

Le 11 mars 2004, les gouvernements du Canada et de l'Ontario, ainsi que la Ville de Windsor ont signé un protocole d'entente pour la stratégie Il faut que ça bouge à Windsor-Essex. Le financement de cette stratégie provient du Fonds sur l'infrastructure frontalière Canada-Ontario, un engagement conjoint des gouvernements fédéral et provincial d'investir 300 millions de dollars pour mettre en oeuvre des projets à court et à moyen terme visant à améliorer l'écoulement de la circulation et à résoudre les problèmes de congestion et de sûreté au passage frontalier de Windsor-Detroit. Cinq projets au montant de 82,25 millions de dollars, annoncés dans le cadre de la phase 1 de la stratégie, sont déjà en cours. Ils comprennent des améliorations à l'esplanade du tunnel Windsor Detroit, la construction d'un passage piétonnier supérieur, la construction d'un saut de-mouton et les évaluations environnementales connexes, des améliorations routières pour faciliter l'accès à une installation de prétraitement ainsi que le déploiement de systèmes de transport intelligents pour améliorer la gestion de la circulation, ainsi que le contrôle et la transmission de renseignements aux voyageurs.

Les gouvernements du Canada et de l'Ontario, ainsi que la Ville de Windsor et le Comté d'Essex, poursuivent leur collaboration afin de mettre en œuvre le plus rapidement possible les initiatives qui font partie de la stratégie pour améliorer l'efficacité du passage frontalier Windsor-Detroit, d'une manière conforme à la planification à long terme déjà en cours en vertu du partenariat binational.

Les gouvernements du Canada et des États-Unis demeurent déterminés à fournir les ressources suffisantes pour que notre frontière fonctionne bien. De récentes mesures, comme la mise en service en juin 2004 de quatre nouveaux kiosques d'inspection douanière au pont Ambassador pour le trafic commercial à destination des États-Unis, ont réduit les files d'attente le long du chemin Huron Church à Windsor. Ils sont de plus résolus à mettre en oeuvre des initiatives harmonisées pour faciliter la circulation à la frontière, telles que le programme d'Expéditions rapides et sécuritaires (EXPRES), qui communique au préalable des renseignements sur les expéditions commerciales pour accélérer le mouvement sécuritaire des biens et NEXUS, qui simplifie le passage à la frontière pour les automobilistes à faible risque. Les deux gouvernements fédéraux, en partenariat avec d'autres niveaux de gouvernement et de partenaires du secteur privé, se sont engagés à réduire le temps des déplacements de 25 p. 100 à la frontière au cours de l'année prochaine.

Pour plus de renseignements sur le partenariat binational et les initiatives en cours pour améliorer le débit de la circulation et réduire les problèmes d'encombrement au passage frontalier Windsor-Detroit, veuillez consulter www.partnershipborderstudy.com/fre/.

Partager

Sujets

Affaires et économie Éducation et formation Environnement et énergie