Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Prendre des mesures pour renforcer la région des Grands-Lacs

Communiqué archivé

Prendre des mesures pour renforcer la région des Grands-Lacs

Le premier ministre McGuinty dévoile un plan concernant la frontière et le secteur manufacturier

Cabinet du premier ministre

WASHINGTON -- L'Ontario et les États-Unis doivent travailler ensemble en ce qui a trait au secteur manufacturier et à la mise en place d'une frontière sécuritaire et ouverte qui soutient le commerce pour donner une meilleure qualité de vie à l'ensemble de notre population, de dire le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty.

« Nous devons développer une vision commune en ce qui a trait à l'avenir du secteur manufacturier, soutenir cette vision en apportant des améliorations plus rapidement et finir ce travail en collaborant dans des domaines communs qui soulèvent des inquiétudes », de dire le premier ministre McGuinty lors d'un discours devant les membres du Conseil des gens d'affaires Canada-États-Unis à Washington, D.C.

Le premier ministre McGuinty a dit que la principale priorité de l'Ontario en ce qui a trait à l'infrastructure économique est de régler le problème de congestion du passage frontalier Windsor-Detroit.

« Nous devons agir le plus rapidement que possible en ce qui a trait à un nouveau passage frontalier et je sais que vous vous joindrez à moi pour remuer ciel et terre pour accélérer le processus de conception et de construction. »

Le premier ministre McGuinty s'est à nouveau engagé à accroître la prospérité économique de la région des Grands-Lacs en continuant à investir dans les compétences, l'infrastructure et l'innovation.

« C'est en investissant dans les compétences et l'éducation de notre population, en augmentant la capacité innovatrice de notre secteur manufacturier et en maintenant l'infrastructure qui rend notre région dynamique que nous bâtirons un avenir où la connaissance et l'information, non le volume, suscite la croissance. »

L'Ontario est le troisième plus important partenaire commercial des États-Unis, après le Canada et le Mexique. Le commerce bilatéral entre l'Ontario et les États-Unis totalise plus de 900 millions de dollars par jour. Des millions d'emplois des deux côtés de la frontière dépendent directement du commerce entre l'Ontario et les É.U.

« Nous pouvons maintenir notre avantage concurrentiel des Grands-Lacs et renforcer nos deux pays. Nous pouvons être concurrentiels avec les meilleurs et conserver notre qualité de vie avec des emplois bien rémunérés et un avenir brillant qui en vaut la peine », de dire le premier ministre McGuinty.

Partager

Sujets

Affaires et économie