Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Lettre ouverte du premier ministre McGuinty aux chefs fédéraux concernant les crimes avec armes à feu

Communiqué archivé

Lettre ouverte du premier ministre McGuinty aux chefs fédéraux concernant les crimes avec armes à feu

Cabinet du premier ministre

Monsieur le premier ministre Martin, Monsieur Harper, Monsieur Duceppe et Monsieur Layton,

Plus tôt au cours de la semaine, en plein cœur de la période des fêtes qui aurait dû être un temps de joyeuses retrouvailles avec la famille et les amis, une jeune femme a perdu la vie et six autres personnes ont été blessées lors d'une fusillade dans le centre-ville de Toronto. Comme vous le savez très bien, ceci n'est que la dernière tragédie résultant d'une série de fusillades qui continuent de faire des victimes et des blessés.

Je sais que vous partagez mes inquiétudes profondes et ma détermination pour faire tout ce qu'il est possible de faire pour rendre nos rues plus sûres.

Pour trouver une solution efficace à l'usage d'arme à feu et au problème des bandes de rue, il faudra que tous les paliers de gouvernement collaborent avec notre force policière. Nous devons notamment trouver aussi une solution à la désuétude des sanctions pénale canadienne pour les crimes avec usage d'armes à feu. C'est pour cette raison que je vous écris.

Bien que tout plan efficace pour traiter ce genre de crime doit être en soi global et s'attaquer à la fois aux causes de la criminalité et au crime, il doit aussi comporter des peines plus sévères. Seules des peines plus sévères peuvent réellement traduire la gravité des crimes avec usage d'arme à feu et l'intolérance de notre société pour ce type de crimes.

Au nom de tous les Ontariens et Ontariennes, je vous demande d'agir dès que possible au cours de la nouvelle Législature pour modifier le Code criminel de façon à :

  • Imposer une interdiction des armes de poing
  • Imposer une sentence minimale obligatoire de quatre ans pour possession illégale d'une arme de poing
  • Imposer des sentences minimales obligatoires plus longues pour tout crime relié à une arme à feu
  • Créer deux nouvelles infractions au Code criminel avec des sentences minimales obligatoires pour vol avec l'intention de dérober une arme et pour l'introduction par effraction avec l'intention de dérober une arme à feu
  • Imposer une disposition d'inversion de la charge de la preuve en cautionnement pour tout crime avec usage d'arme à feu
  • Imposer une peine plus grave pour le non-respect des conditions reliées au cautionnement

Nous devons et nous allons continuer de travailler ensemble au nom de tous les Ontariens et Ontariennes pour veiller à ce que nos communautés soient sécuritaires. Cette tâche ne pourra réussir que si nous disposons d'un réseau de justice criminelle qui traite les crimes avec usage d'arme à feu avec la sévérité qui leur convient.

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Le premier ministre de l'Ontario,

Dalton McGuinty

c. : Son honneur David Miller, maire de la ville de Toronto

M. William Blair, chef du service de police de Toronto

M. Armand La Barge, chef et président de l'Association des chefs de police de l'Ontario

M. John Tory, chef du Parti progressiste conservateur de l'Ontario

M. Howard Hampton, chef du Parti néo-démocrate de l'Ontario

Partager

Sujets

Gouvernement