Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement McGuinty investit en 2005-2006 dans les perspectives d'avenir des étudiantes et étudiants de première génération

Document d'information archivé

Le gouvernement McGuinty investit en 2005-2006 dans les perspectives d'avenir des étudiantes et étudiants de première génération

Cabinet du premier ministre

Les étudiantes et étudiants de première génération sont ceux dont les parents n'ont pas suivi d'études postsecondaires. Alors que les jeunes dont les parents ont une education postsecondaire sont 2,4 fois plus susceptibles de faire des etudes collegiales ou universitaires, les etudiants de premiere generation sont eux confrontes a des obstacles supplementaires en matiere d'acces a des etudes universitaires ou collegiales ou a de la formation en apprentissage. Ces obstacles peuvent inclure le manque d'information sur les avantages de l'éducation ou de la formation postsecondaires, le nombre faible de modèles de rôle qui auraient suivi des études postsecondaires et qu'il est possible d'émuler, la réduction des attentes quant aux plans d'avenir et la baisse de confiance dans les perspectives de réussite.

Bien qu'environ 70 pour cent de tous les nouveaux emplois nécessitent des études ou une formation postsecondaires, seulement 40 pour cent des jeunes de l'Ontario âgés de 18 à 24 ans suivent des études postsecondaires. Beaucoup d'étudiants de première génération comptent probablement parmi le grand nombre de jeunes qui suivent des études secondaires mais qui ne s'inscrivent pas à des programmes postsecondaires, y compris les programmes d'apprentissage.

En février 2006, le gouvernement a mis sur pied un Comité consultatif de l'éducation postsecondaire pour les étudiantes et étudiants de première génération. Le mandat de ce comité est de fournir des conseils continus au ministre de la Formation et des Collèges et Universités sur les enjeux en matière d'accès des étudiants de première génération ainsi que d'identifier les secteurs prioritaires pour les recherches sur l'élimination des obstacles à l'accès.

Pour offrir un plus grand nombre de possibilités à ces étudiantes et étudiants, le gouvernement de l'Ontario a investi 5 millions de dollars en 2006-2007 dans des projets administrés par des collèges, des universités et des organismes communautaires, afin de fournir des renseignements et des conseils aux jeunes qui sont les premiers membres de leur famille à suivre des études ou une formation postsecondaires. Voici des exemples des projets financés:

  • formation d'ambassadeurs qui servent de modèles et qui encouragent les élèves des écoles secondaires à suivre des études ou une formation postsecondaires;
  • organisation de séances d'information à l'intention des parents;
  • tenue de journées portes ouvertes dans les collèges et universités;
  • activités conçues à l'intention des étudiants des collectivités isolées et rurales de même que les étudiants autochtones et francophones et les personnes qui viennent de familles à faible revenu;
  • travaux de recherche et collecte de données sur lesquels reposera la conception de programmes et sur lesquels s'appuiera le Comité consultatif de l'éducation postsecondaire pour les étudiantes et étudiants de première génération.

Le ministère de la Formation et des Collèges et Universités collabore avec le ministère de l'Éducation et le ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse pour élaborer des politiques, des programmes et des services qui aideront les étudiants de première génération à suivre des études collégiales ou universitaires ou à devenir des apprentis.

Partager

Sujets

Éducation et formation Enfants et adolescents