Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Renforcement des usines de pâtes et papiers du nord de l'Ontario

Communiqué archivé

Renforcement des usines de pâtes et papiers du nord de l'Ontario

L’appui au secteur forestier atteint un milliard de dollars à la suite d’un plan destiné à aider les usines de pâtes et papiers du Nord à réduire de 15 % leurs coûts d’énergie

Cabinet du premier ministre

Le gouvernement de l'Ontario aide les usines de pâtes et papiers du Nord à atteindre l'efficacité et la durabilité énergétiques, en leur offrant des rabais qui pourraient réduire de 15 % les coûts d'électricité des compagnies participantes au cours des trois prochaines années, a aujourd'hui annoncé le premier ministre, M. Dalton McGuinty.

« Le secteur forestier de l'Ontario joue un rôle capital dans le soutien des familles et des collectivités du Nord de l'Ontario, a déclaré M. McGuinty. Aussi continuons-nous de rechercher des moyens de renforcer le secteur et de le rendre plus compétitif. »

Le Programme de transition et de réduction des coûts d'électricité pour l'industrie des pâtes et papiers du Nord de l'Ontario offrira des rabais trimestriels sur le courant aux usines de pâtes et papiers du Nord qui achètent au minimum 50 000 mégawatts-heures par an et s'engagent à accroître leur rendement énergétique.

« L'électricité est un grand coût d'exploitation des grandes usines de pâtes et papiers du Nord, a fait observer M. David Ramsay, ministre des Richesses naturelles. Ce programme offrira une période de transition qui les aidera à accroître leur compétitivité et qui leur rendement énergétique. »

« C'est là un autre exemple de notre engagement à l'égard du Nord de l'Ontario, a fait remarquer M. Michael Gravelle, député provincial de Thunder Bay-Supérieur-Nord. En aidant l'industrie forestière à traverser cette période de transition, nous soutenons les économies des collectivités du Nord. »

« L'initiative annoncée aujourd'hui constitue le dernier d'une série d'efforts déployés par notre gouvernement pour s'assurer de la compétitivité de notre secteur forestier, a signalé M. Bill Mauro, député provincial de Thunder Bay-Atikokan. Le fait de disposer d'électricité plus abordable pour une période prévisible apporte une grande aide à nos usines de pâtes et papiers.

Le programme de 140 millions de dollars n'est que le tout dernier exemple de la façon dont le gouvernement McGuinty s'emploie à créer un Nord plus fort et plus prospère.

Parmi les autres initiatives déjà annoncées du programme pluriannuel de prospérité, d'un milliard de dollars, prises par le gouvernement pour le secteur forestier, citons :

  • 350 millions de dollars en garanties de prêts pour stimuler de nouveaux investissements en fabrication à valeur ajoutée, en conservation de l'énergie et en coproduction de l'énergie
  • 150 millions de dollars sur trois ans par l'intermédiaire du Fonds de prospérité pour le secteur forestier pour attirer, par effet de levier, de nouveaux investissements en capitaux
  • 75 millions de dollars par an pour les coûts de construction et d'entretien relatifs aux routes d'accès principales et secondaires aux forêts
  • 70 millions de dollars de remboursement ponctuel des droits de coupe pour 2005-2006
  • 10 millions de dollars par an pour améliorer l'inventaire des ressources forestières
  • 3 millions de dollars par an, afin de réduire les droits de bois d'œuvre pour le placage de peuplier et de bouleau blanc
  • 1 million de dollars par an dans un programme de promotion du bois de l'Ontario pour améliorer la fabrication à valeur ajoutée

« Nous concevons la vision d'un secteur forestier fort et durable qui appuie les collectivités rurales et du Nord et les familles de l'Ontario, a conclu le premier ministre, M. McGuinty. Je sais qu'en unissant nos efforts, nous pourrons concrétiser notre vision. »

Document d’information

Partager

Sujets

Affaires et économie Régions rurales et du Nord