Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement McGuinty investit dans des collectivités vertes

Communiqué archivé

Le gouvernement McGuinty investit dans des collectivités vertes

Les municipalités qui veulent réduire leurs émissions pourront profiter de 220 millions de dollars en subventions et en prêts

Cabinet du premier ministre

Le gouvernement McGuinty offre 200 millions de dollars en prêts et 20 millions de dollars en subventions au cours des trois prochaines années pour aider les municipalités à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

« L'Ontario peut être un chef de file mondial dans la construction de collectivités durables, dans la conservation de l'énergie et dans la lutte contre les changements climatiques. Nous avons toutefois besoin que tout le monde travaille ensemble pour que des changements se produisent », de dire le premier ministre McGuinty. « Les gouvernements municipaux ont démontré qu'ils voulaient faire partie de la solution et ce fonds d'action écologique les aidera à mettre en pratique de bonnes idées et à réduire les émissions. »

Le Fonds d'action écologique pour les municipalités offrira 20 millions de dollars en subventions aux gouvernements municipaux pour des projets visant à réduire les émissions des gaz à effet de serre. Le gouvernement consultera l'Association des municipalités de l'Ontario et d'autres intervenants dans la mise en oeuvre de ce programme. 

Infrastructure Ontario allouera également 200 millions de dollars en prêts aux projets municipaux qui réduisent les émissions de gaz à effet de serre par l'intermédiaire de son programme de prêts de l'OSIFA. Ce programme offre des prêts abordables pour aider les clients du secteur public dans le renouvellement d'infrastructures essentielles. Ceci permet d'économiser l'argent des budgets municipaux, notamment en ce qui a trait aux intérêts et aux frais de transaction. On s'attend à ce que les projets se remboursent rapidement et tout seuls grâce aux économies de fonctionnement.

« Notre gouvernement aide à créer des collectivités plus vertes dans l'ensemble de la province », de dire David Caplan, ministre du Renouvellement de l'Infrastructure publique. « C'est la raison pour laquelle nous fournissons des ressources et des possibilités aux municipalités, de telle sorte qu'elles puissent mettre sur pied des projets d'infrastructure clé qui aideront à réduite les émissions de gaz à effet de serre. »

« Les gouvernements municipaux comprennent que nous avons tous un rôle à jouer dans la conservation de l'environnement. Des initiatives telles que le Fonds d'action écologique pour les municipalités aideront les municipalités à poursuivre leur lutte contre les changements climatiques », de dire Doug Reycraft, président de l'Association des municipalités de l'Ontario. «Nous avons hâte de travailler avec la province sur la conception du programme et à d'autres initiatives écologiques. »

« Les activités urbaines sont responsables d'une estimation de 75 pour cent des émissions qui sont à l'origine des changements climatiques et les villes ont de plus en plus de défis à relever en ce qui a trait aux infrastructures concernant le réchauffement de la planète », de dire Eva Ligeti, directrice générale du Clean Air Partnership. « Ce nouvel investissement du gouvernement de l'Ontario reconnaît le rôle que les municipalités jouent dans la recherche de solutions à apporter aux changements climatiques. Monsieur le premier ministre McGuinty, je vous félicite. »

D'après certaines estimations, les édifices sont à l'origine de près de 40 pour cent des émissions des gaz à effet de serre à l'échelle mondiale. Bon nombre d'édifices gaspillent plus d'énergie en raison de systèmes de chauffage, de climatisation et d'éclairage inefficaces ou de murs, de toits ou de fenêtres qui ne sont pas isolés convenablement.

Parmi les autres initiatives en matière de conservation et de changements climatiques, on compte :

  • La Société immobilière de l'Ontario (SIO) réduit de 8,8 pour cent la demande en électricité dans les édifices du gouvernement, ce qui est bien en avance sur son objectif de réduire de 10 pour cent la consommation d'électricité du gouvernement d'ici 2007.
  • Le Code du bâtiment 2006 de l'Ontario a présenté des exigences en matière d'efficacité énergétique qui permettront au cours des sept prochaines années d'économiser suffisamment d'énergie pour alimenter 380 000 foyers et réduiront les émissions de gaz à effet de serre d'environ cinq mégatonnes, soit l'équivalent du retrait de 250 000 voitures de nos routes.
  • L'interdiction d'ici 2012 de vendre des ampoules électriques inefficaces  car les nouvelles ampoules consomment environ 75 pour cent d'électricité de moins que les anciennes ampoules à incandescence.

« Les changements que nous commençons à apporter dès maintenant signifient une meilleure qualité de vie pour les décennies à venir en raison d'un environnement plus propre, une économie plus efficace et une population qui dispose des compétences pour faire de l'Ontario un chef de file dans le développement durable au sein de l'économie mondiale », de dire le premier ministre McGuinty.

Partager

Sujets

Environnement et énergie Domicile et communauté